Yann Barthès et Valeurs Actuelles se font la guerre par médias interposés

Yann Barthès et Valeurs Actuelles se font la guerre par médias interposés
Yann Barthes à la soirée "GQ Man Of The Year 2010" à Paris, le 9 janvier 2011.

Après avoir fait l'objet d'un dossier à charge dans Valeurs Actuelles, Yann Barthès a riposté de façon cinglante. Explications.

Le torchon brûle entre Yann Barthès et Valeurs Actuelles. Et pour cause, l'hebdomadaire français a publié jeudi 21 novembre 2019 un numéro intitulé "La tyrannie des bien-pensants", avec en Une un cliché du présentateur de Quotidien, mais pas seulement. Dans les pages du magazine, on retrouve également une enquête de 12 pages qui explique "comment les têtes à claques du politiquement correct font la loi" dans l'émission phare de TMC.

Une tentative de sabotage ?

Ce mercredi 20 novembre, 24 heures avant la parution du fameux numéro, Yann Barthès s'est rendu sur son compte Instagram pour convaincre les internautes ne pas acheter le magazine. "Gardez vos 5€50. Demain, n'achetez pas le journal d'extrême droite Valeurs Actuelles", a-t-il d'abord écrit, avant de partager un lien permettant de lire le magazine en ligne. "Lisez GRATOS le dossier bidon qu'il nous consacre dès aujourd'hui. Et vive les bien-pensants. Bisous", a-t-il conclu.

Un geste qui a révolté Geoffroy Lejeune, directeur de la rédaction de Valeurs actuelles. Dans une vidéo publiée sur Twitter, ce dernier accuse l'animateur de 45 ans et ses équipes de "lancer une immense opération de sabotage numérique". Et de poursuivre : "Au lieu de répondre sur le fond et de peut-être même nous inviter dans leur émission pour qu'on ait un débat honnête sur cette question, ils ont décidé de publier gratuitement sur les réseaux sociaux notre travail en intégralité. C'est évidemment parfaitement illégal, parfaitement scandaleux".

Ce jeudi, Valeurs Actuelles a finalement annoncé avoir décidé de porter plainte contre Quotidien pour "atteinte aux droits d'auteurs".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.