Yann Arthus-Bertrand a déjà acheté son cercueil écolo

Yann Arthus-Bertrand a déjà acheté son cercueil écolo
Yann Arthus-Bertrand lors d'une conférence sur les objectifs du développement durable à Paris, le 19 novembre 2019.

Le photographe, réalisateur et écologiste français a accordé une interview au magazine Closer il y a quelques semaines. Il y est revenu sur ses engagements pour la planète et a révélé que même son futur enterrement a été pensé dans l'optique de préserver l'environnement.

À 73 ans, Yann Arthus-Bertrand lutte toujours pour la protection de la planète. S'il a "arrêté de donner des leçons à tout le monde", il reste très actif au sein de sa fondation GoodPlanet et se déclare admiratif de Greta Thunberg, comme il l'a confié à Closer en novembre dernier : "Cette fille, c'est le miracle que j'attendais ! (...) La franchise et l'honnêteté de Greta peuvent aider à changer les choses. Quand elle parle de la fin du monde, elle y croit, nous, on n'y croit pas."

"Je ne tire plus la chasse d'eau"

Comme la jeune activiste suédoise, l'auteur de "La Terre vue du ciel" vient de décider de ne plus prendre l'avion. "J'ai émis tant de carbone dans ma vie que ce n'est pas un exploit !", a-t-il souligné, comprenant également que des jeunes aient envie de voyager. "Sinon, depuis que j'ai vu un petit Africain s'étonner qu'en France on 'pisse' dans de l'eau potable, je ne tire plus la chasse d'eau. Ma femme gueule, mais c'est comme ça", a-t-il également révélé.

Yann Arthus-Bertrand a par ailleurs indiqué à Closer qu'il pensait "de plus en plus" à la mort mais qu'il n'en avait pas peur. À ce propos, il a pris les devants afin de rester écolo même après son décès. "Dans mon bureau, chez moi, trône d'ailleurs mon futur cercueil, un modèle écolo en carton !", a ainsi confié le reporter.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.