Véronique Sanson : ses appels téléphoniques à sa mère décédée

Véronique Sanson : ses appels téléphoniques à sa mère décédée
Véronique Sanson chante lors des Victoires de la Musique sur la scène du Zenith de Paris, le 10 février 2017.

Il y a quatorze ans, Véronique Sanson perdait un être cher. Décédée en septembre 2006, la mère de la chanteuse l'a laissée inconsolable, et aujourd'hui encore, l'interprète de Rien que de l'eau, avoue qu'elle tente encore régulièrement d'entrer en contact avec la disparue.

Invitée sur le plateau de l'émission Icônes sur Europe 1 le 26 décembre 2020, Véronique Sanson a fait de touchantes révélations à Michel Denisot. La chanteuse, convaincue de l'existence d'une vie après la mort, a en effet confié qu'elle essayait encore régulièrement de joindre sa mère, quatorze ans après sa disparition.

Prénommée Colette, la maman de la star de 71 ans était pour elle son "modèle", une mère dont elle garde "l'image extraordinaire d'une femme extraordinaire", a-t-elle expliqué sur les ondes d'Europe 1 avant d'ajouter que sa mère était aussi "celle que l'on appelle quand on ne sait pas quelque-chose". Et bien que près de quinze années se soient écoulées depuis sa mort, Véronique Sanson avoue qu'elle ressent encore le besoin de faire appel aux bons conseils de Colette.

"Je ne pensais pas pouvoir le faire sans avoir appelé ma mère d'abord, et je l'appelle encore"

"C'est vrai que je l'appelle encore, bien qu'elle ne me réponde pas", a reconnu celle qui a un jour songé à faire exécuter son ex-époux. "Je décroche mon téléphone, je l'appelle et je me dis 'ah non flûte ! Elle est morte'". Une habitude dont s'est d'ailleurs inspirée Véronique Sanson pour écrire les paroles de son titre Et je l'appelle encore, parue en 2016 sur son album "Digne, dingues, donc...", tout juste dix ans après le décès de sa mère. Dans cette chanson empreinte de tristesse, elle racontait : "Je ne pensais pas pouvoir le faire sans avoir appelé ma mère d'abord, et je l'appelle encore."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.