Véronique Sanson évoque sa séparation avec Michel Berger : "J'ai été lâche"

Véronique Sanson évoque sa séparation avec Michel Berger : "J'ai été lâche"
Véronique Sanson en concert au Festival des Francofolies de La Rochelle, le 13 juillet 2015.

Dans les pages du dernier numéro du Nouvel Obs, en kiosque le 8 août 2019, l'artiste revient sur sa séparation avec Michel Berger et révèle avoir eu des regrets.

Véronique Sanson et Michel Berger ont vécu ensemble au début des années 1970. Une belle histoire d'amour qui s'est soldée par une rupture plus que soudaine puisqu'un beau matin l'interprète de Besoin de personne a simplement dit à son compagnon qu'elle descendait chercher des cigarettes et n'est jamais revenue. Elle avait en réalité pris un aller simple pour les États-Unis pour retrouver le musicien Stephen Stills dont elle était tombée amoureuse. En interview au Nouvel Obs, elle se rappelle : "Cela m'a rongée pendant des années. Je n'ai pas culpabilisé d'être partie, mais d'avoir eu la lâcheté de ne pas prévenir Michel."

"La fidélité est si ennuyeuse !"

Elle continue : "À ma décharge, j'étais très jeune, je devais avoir 20 ou 21 ans. Donc pas coupable, mais lâche.(...) Les regrets sont venus après, quand je me suis dit que j'aurais dû garder les deux."Véronique Sanson se serait donc bien vue en polyamoureuse : J'aurais été la plus heureuse des femmes. (...) Je n'ai pas eu le choix, or chacun devrait avoir le droit d'aimer deux hommes ou deux femmes. (...) La fidélité est si ennuyeuse ! L'amour dure trois ans, et encore, sauf si on n'est pas marié. Je ne vois pas ce qu'il y a de merveilleux à porter un anneau qui vous enchaîne."

Mais Véronique Sanson n'a désormais plus de regrets et affirme : "Je n'aurais jamais fait ce que j'ai fait si j'étais restée avec Michel, si je n'avais pas suivi Stephen aux États-Unis.(...) Et puis, ça ma permis d'envoyer à Michel des messages par chansons interposées. Il me l'a bien rendu, d'ailleurs. Et puis je n'aurais pas eu mon fils, cet homme merveilleux."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.