Véronique Genest s'en prend au mouvement #BalanceTonPorc

Véronique Genest s'en prend au mouvement #BalanceTonPorc
Véronique Genest lors de la 31e cérémonie des Molières aux Folies Bergère à Paris, le 13 mai 2019.

Invitée dans Les Grandes Gueules, sur RMC, le 1e octobre 2019, l'ex-héroïne de Julie Lescaut a critiqué le mouvement #BalanceTonPorc tout en reconnaissant avoir déjà été victime du comportement déplacé d'un homme.

"Vous auriez pu balancer un porc, Véronique Genest ?", a demandé le journaliste Alain Marschall à l'ancienne vedette de TF1. "Jamais, a commencé par répondre la comédienne. Je ne balance pas, ça c'est mon premier truc, je ne suis pas une balance."

Pas de "porcs", mais des "hommes maladroits"

Alors que ce mouvement lancé il y a deux ans sur les réaux sociaux a permis de libérer la parole de nombreuses femmes au sujet du harcèlement, des agressions ou d'autres agissements condamnables dont elles ont été victimes de la part des hommes, la comédienne, qui a récemment perdu 36 kilos, l'a fermement critiqué. "J'ai jamais considéré les hommes comme des porcs, je les ai considérés comme des hommes maladroits qui essayaient", a-t-elle indiqué avant de parler de sa méthode radicale pour se défendre en cas d'agression sexuelle : "Quand un mec essayait de me mettre la main aux fesses, je lui attrapais les couilles, je serrais un bon coup et puis on n'en parlait plus."

Pour elle, les femmes doivent parvenir à se défendre seules en faisant, si besoin, appel à la justice. "On a tous nos armes, a-t-elle ajouté. C'est vrai qu'il y a des hommes qui sont plus forts et qui peuvent être dangereux, mais il faut savoir raison garder là-dessus (...) Je pense qu'on a une justice et que les choses doivent passer par la justice."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.