Véronique Genest : "Ça va commencer à devenir financièrement très compliqué"

Véronique Genest : "Ça va commencer à devenir financièrement très compliqué"
Veronique Genest lors de la 20ème édition du Festival de la fiction TV de La Rochelle, le 15 septembre 2018.

Pour Véronique Genest, il est temps que le confinement cesse. Ses projets immédiats ayant été stoppés brutalement par la pandémie, la comédienne commence à redouter une situation financière problématique.

Suite aux mesures de confinement, nombreux sont les spectacles qui ont été annulés. Parmi ceux-ci, la pièce "Gina et Cléopâtre", dont Véronique Genest était la vedette. Dans un entretien accordé à France Dimanche paru le 24 avril 2020, celle qui avait déjà récemment évoqué son envie de retourner au plus vite sur les planches a confié que son impatience d'être déconfinée était également liée à des préoccupations financières.

Dans cette entrevue, la comédienne révèle que l'époque où elle percevait d'énormes salaires pour interpréter "Julie Lescaut" est loin derrière elle : "Nous artistes, lorsqu'on ne travaille pas, plus aucun sou ne rentre... et nous n'avons aucune assurance". Et si elle se réjouissait avant le confinement de débuter un nouveau spectacle intitulé "Betty's Family" initialement annoncé pour début juin, Véronique Genest avoue être très incertaine sur l'avenir de ce dernier : "Je pense qu'on est plutôt partis sur mi-juin, voire juillet et encore...".

Une situation financièrement compliquée

Celle qui a toujours aimé dire ce qu'elle a sur le coeur l'a dit tout net à France Dimanche : elle a hâte de reprendre son métier de comédienne "sinon ça va commencer à devenir financièrement très compliqué". En attendant de pouvoir retourner sur les planches, Véronique Genest reste confinée avec ses proches : "Avec mon mari ça ne change pas beaucoup, vu qu'on se supporte depuis plus de 30 ans". Et même si elle s'impatiente, la comédienne qui a récemment rejoint la série "Camping Paradis" avoue trouver du bon à la situation : "Je dirais qu'on s'engueule même un peu moins en ce moment".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.