Valérie Trierweiler : ce qui l'a "libérée" de son passé avec François Hollande

Valérie Trierweiler : ce qui l'a "libérée" de son passé avec François Hollande
Valérie Trierweiler lors du gala 2018 d'Enfance Majuscule à la salle Gaveau, à Paris, le 26 mars 2018.

L'ex-première dame consacre un chapitre entier à François Hollande dans son livre "On se donne des nouvelles", à paraître le 25 septembre 2019 aux éditions Les Arènes. Elle y raconte, notamment, quel événement lui a permis de tourner la page après leur rupture.

"Longtemps, je me suis sentie reliée à lui, même après notre séparation (...) Nous avions encore des choses à nous dire, des fils à démêler après la brutalité de mon départ", raconte Valérie Trierweiler dans sa nouvelle autobiographie. Néanmoins, le lien entre eux a fini par se rompre. Car à partir du moment où François Hollande a quitté l'Élysée, la journaliste s'est sentie prête, elle aussi, à démarrer une nouvelle vie.

Une "étiquette plus légère"

Pour elle, la fin du quinquennat de François Hollande a rimé avec soulagement. "Après l'ex du Président, je devenais l'ex de l'ex-Président. L'étiquette sur mon front devenait plus légère. Et l'éloignement plus important", écrit-elle dans un extrait rapporté le 28 août par Ici Paris. Elle poursuit : "J'ai déserté l'appartement dans lequel nous avions vécu et choisi ensemble. Ne plus le voir chaque jour à la télévision, ne plus l'entendre sur les ondes à chaque instant m'a enfin libérée des chaînes du passé."

Et si l'ancien chef de l'État a cherché à plusieurs reprises à la recontacter, Valérie Trierweiler a toujours refusé. Une semaine après le départ de François Hollande de l'Élysée, elle a rencontré l'ancien rugbyman Romain Magellan, son compagnon actuel. À son propos, elle indique : "Ce n'était pas seulement le bon moment. Il était surtout la bonne personne. Lui n'est pas président, mais il préside mon coeur."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.