Vaimalama Chaves : ses confessions chocs sur le comportement de certains hommes

Vaimalama Chaves : ses confessions chocs sur le comportement de certains hommes
Vaimalama Chaves (Miss France 2019) à la projection de "La Reine des Neiges 2" au Grand Rex à Paris, le 13 novembre 2019.

Alors qu'elle était invitée dans L'Instant de luxe, sur Non Stop People, le 2 mars 2021, Vaimalama Chaves a rapporté qu'elle ne gardait pas que de bons souvenirs de son année en tant que Miss France. La jeune femme a notamment été victime de comportements déplacés de la part de certains hommes, lors de bains de foule ou sur les réseaux sociaux.

En plus d'avoir régulièrement été la cible de critiques quant à son poids, Vaimalama Chaves a, durant son règne, été victime de mains baladeuses. "Parfois, quand on est Miss, il y a des mains qui commencent à descendre ou même un contact physique", a dénoncé celle qui représentait la France en 2019, précisant qu'elle "écrasai(t) des pieds" avant que ces mains n'arrivent jusqu'à ses fesses. "Il n'y a pas que les Miss qui sont concernées", a-t-elle ajouté.

"Il y en a qui sont audacieux, et parfois ça dépasse ça"

"Il y en a qui viennent, ils agrippent comme ça et hop, ils sortent leur téléphone pour prendre une photo (...), a poursuivi celle qui est également musicienne. Il y a aussi ceux qui accrochent au niveau de la taille et qui descendent (...) Il y en a qui sont audacieux, et parfois ça dépasse ça, il s'agit juste de toupet. C'est de la bêtise pour voir s'il se passerait quelque chose ou pas."

L'ancienne Miss a aussi dénoncé ces nudes (photos de parties intimes) qu'elle recevait sur les réseaux sociaux : "Aujourd'hui quand on reçoit un nude, d'un gars qui a envoyé ça, qu'on ne connaît ni d'Eve, ni d'Adam, et clairement c'est son anatomie masculine diminuée qui apparaît... On dirait un rat crevé qui tient dans la main ! (...) Déjà on demande si on veut recevoir ce genre de photos, et après seulement, si on dit oui, c'est à ce moment-là qu'on envoie."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.