Un hommage national pour Alain Delon : "Non, surtout pas, alors surtout pas"

Un hommage national pour Alain Delon : "Non, surtout pas, alors surtout pas"
Alain Delon au meeting d'Alain Juppé au Zénith à Paris, le 14 novembre 2016.

Invité sur le plateau de Thé ou Café sur France 2, le 24 novembre 2018, Alain Delon s'est ouvertement confié au sujet de sa mort, en refusant strictement un hommage national comme Johnny Hallyday et Charles Aznavour.

La mort n'est pas un sujet tabou pour Alain Delon. Au contraire, le célèbre acteur en parle régulièrement. "Un héros doit savoir mourir. J'adorais mourir, car c'est un point final", avait-il révélé au Monde le 21 septembre 2018. Cette fois-ci, il a confié à Catherine Ceylac dans son émission Thé ou Café ses quelques souhaits concernant sa mort, et son refus catégorique d'un hommage national en évoquant ceux de Johnny Hallyday et Charles Aznavour .

"Je ne veux pas mourir et laisser un chien derrière moi"

"Non, non, surtout pas, alors surtout pas. On sait où je serai enterré mais il n'y a aucune consigne. On m'enterre comme tout le monde, mais surtout pas comme ces personnes que vous avez citées", a expliqué le célèbre acteur de "La Piscine". Pour lui, son seul impératif est d'être enterré avec son chien, comme il l'a dévoilé : "Il est le chien de ma fin de vie, parce que je ne veux pas mourir et laisser un chien derrière moi (...) Je ne veux pas qu'il y en ait d'autres."

En ce qui concerne la mort de son chien, celui-ci s'était confié à Paris Match à ce sujet."Ce que je sais, c'est que je ne laisserai pas mon chien seul. S'il devait mourir avant moi, ce que j'espère, je n'en prendrai pas d'autre", avait-t-il déclaré, le 17 janvier 2018, "Je demanderai au vétérinaire qu'on parte ensemble. Il le piquera afin qu'il meure dans mes bras."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.