Thierry Beccaro va dire adieu à Motus et quitter France Télévisions

Thierry Beccaro va dire adieu à Motus et quitter France Télévisions
Portrait de Thierry Beccaro, le 26 août 2018.

Voilà près de trois décennies que les téléspectateurs peuvent suivre quotidiennement l'animateur sur France 2. Mais après tant d'années de bons et loyaux services sur la chaîne du service public, ce dernier a décidé de faire ses adieux.

C'est une surprenante nouvelle que Thierry Beccaro a annoncé au journal Le Parisien le mardi 7 mai 2019. Celui qui anime le jeu de lettres Motus sur France 2 depuis juin 1990 a fait part de sa volonté de "passer à autre chose". "Ce n'est pas facile comme décision. Il faut un peu de courage et de la lucidité", a-t-il expliqué avant de préciser : "Il y a un an, à l'été 2018, j'ai senti que mon aventure avec France Télévisions arrivait à sa fin. 'Motus' marche toujours très bien (600 000 téléspectateurs en moyenne depuis septembre, ce qui fait de France 2 le leader sur cette case précise le quotidien, ndlr). Mais je ne voulais pas devenir le vieux présentateur de 'Motus'."

"Mission accomplie"

Convaincu qu'il "faut faire attention à ne pas finir par se ressembler" et conscient de la difficulté de "se renouveler" après 29 ans devant la caméra, Thierry Beccaro va donc mettre les voiles. Mais il ne quitte pas seulement la présentation du jeu télévisé. "J'arrête aussi 'Télématin' (il y remplace Laurent Bignolas, ndlr). Je quitte France Télévisions, où j'ai passé 35 ans. Mission accomplie", s'est réjoui l'animateur de 62 ans.

C'est donc "sans regret" que Thierry Beccaro va pouvoir se "consacrer à d'autres opportunités" après le tout dernier numéro de Motus qui doit être diffusé fin août prochain. Des projets ? "Je répète ma prochaine pièce de théâtre, avec Anne Richard. Elle s'appelle 'Faut que ça change'. C'est un signe ! Nous serons en tournée pendant un an à partir du 6 octobre. Et puis, depuis peu, je suis ambassadeur de l'Unicef, j'ai effectué ma première mission en Côte d'Ivoire en février dernier." Néanmoins, l'animateur n'exclut pas de continuer la télé : "Si on me propose quelque chose qui me rend heureux", a-t-il prévenu.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.