Thierry Ardisson : les invités arrivaient "bourrés ou défoncés" sur son plateau

Thierry Ardisson : les invités arrivaient "bourrés ou défoncés" sur son plateau
Thierry Ardisson lors de la soirée des 30 ans de Canal+ à Paris, le 4 novembre 2014.

Mina Levy

À l'occasion de la sortie de son livre "Tout le monde en (re)parle" (So Lonely) le 7 février 2019, Thierry Ardisson s'est longuement entretenu avec Le Figaro et a évoqué quelques souvenirs deTout le monde en parle, l'émission qu'il a présentée pendant 8 ans.

De Milla Jovovich qui a jeté un verre d'eau par terre en quittant brutalement le plateau en passant par l'ancien Premier ministre Michel Rocard, qui a répondu à des questions osées sur la sexualité, Tout le monde en parle a été le théâtre de moments devenus cultes. Celui qui a animé ce programme de 1998 jusqu'à son arrêt en 2006 s'est remémoré quelques anecdotes lors d'un entretien avec Le Figaro.

"Une boîte de nuit filmée"

Interrogé sur "l'envers du décor", Thierry Ardisson a répondu sans tabou sur l'endroit qu'il a qualifié de "boîte de nuit filmée" : "Je voyais les gens arriver bourrés ou défoncés, je n'étais pas avec eux en coulisses puisque j'étais en plateau (...) Le CSA était moins couillon et il n'y avait pas encore les réseaux sociaux. Les gens ne portaient pas plainte pour des bêtises comme maintenant."

L'homme en noir a aussi évoqué le moment dont il est le moins fier, à savoir lorsqu'il a ordonné à Marie Gillain de quitter le plateau en 2002. "Il y a une fois où je me suis mal conduit avec Marie Gillain. Elle ne voulait pas répondre à une question sur sa vie privée alors que c'était dans tous les journaux, ce n'était pas une indiscrétion, loin de là. Elle m'a énervé, je l'ai virée du plateau, ce n'était pas très élégant. J'ai eu honte de moi alors je lui ai envoyé des fleurs le lendemain", a-t-il avoué.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.