Thierry Ardisson : C8 condamnée à lui verser 811 500 euros

Thierry Ardisson : C8 condamnée à lui verser 811 500 euros
Thierry Ardisson à la soirée des 30 ans de Canal+ au Palais de Tokyo à Paris, le 4 novembre 2014.

Mercredi 22 janvier 2020, l'animateur a remporté son procès contre son ancienne chaîne. Une victoire en demi-teinte cependant, puisqu'il recevra bien moins d'argent que ce qu'il avait réclamé.

Exclu de la grille de rentrée 2019 de C8, Thierry Ardisson avait décidé d'assigner son ancien employeur en justice pour "rupture brutale de dépendance économique". Il reprochait à la chaîne de lui avoir annoncé trop tardivement cette décision et donc de l'avoir conduit à licencier et à indemniser les 90 personnes qui travaillaient avec lui sur Les Terriens du samedi et Les Terriens du dimanche.

6,8 millions d'euros réclamés

Le 22 janvier, le tribunal de commerce de Paris a rendu son verdict, D'après des informations de La Lettre A confirmées par le groupe Canal+ à l'AFP, C8 devra verser 811 500 euros à Thierry Ardisson car elle aurait dû notifier les équipes de ses émissions 4 mois et demi avant de les remercier. Une victoire pour l'époux d'Audrey Crespo-Mara, même si cette somme reste bien loin des 6,8 millions d'euros qu'il réclamait au départ.

Pour rappel, C8 avait demandé à Thierry Ardisson de diviser par deux le coût de ses émissions, une proposition refusée par ce dernier. Le tribunal a estimé que l'animateur "a contribué à son propre dommage" en refusant de baisser ses prix pour en "rendre le coût adapté à l'état du marché, selon ses propres dires", écrit La Lettre A. Pour cela, il n'a rien obtenu en matière de préjudice moral et professionnel. De son côté, la chaîne cryptée a indiqué qu'elle ne ferait pas appel, selon L'Express.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.