Télématin : l'attitude de Laurent Bignolas dénoncée par ses collègues

Télématin : l'attitude de Laurent Bignolas dénoncée par ses collègues
Laurent Bignolas lors de la conférence de rentrée 2011/2012 de France 3 à Paris, le 12 septembre 2011.

Émilie Nougué

Alors que l'émission Télématin doit faire face à des départs en série dans les rangs de ses chroniqueurs, plusieurs membres de l'équipe ont, sous couvert d'anonymat, accusé Laurent Bignolas et l'équipe dirigeante d'en être à l'origine.

Brigitte-Fanny Cohen, Isabelle Chalençon (la soeur de Pierre-Jean Chalençon), Henry-Jean Servat, Grégoire Tournon, Sarah Doraghi, Anissa Arfaoui, Jean-Philippe Viaud ou encore Marie Mamgioglu : tous ont décidé de quitter Télématin après des années de bons et loyaux services. Souhaitant savoir ce qu'il se passait en coulisse, Télé-Loisirs a interrogé plusieurs personnes travaillant pour le programme de France 2. De manière anonyme, elles ont pointé du doigt l'attitude de Laurent Bignolas.

Des "brimades" à répétition

"Depuis deux ans, et à peu près le départ de William Leymergie (pour C8, ndlr), on subit de multiples brimades", explique un témoin dans un article paru le 2 octobre 2019. Un autre ajoute : "Ces derniers temps, elles sont devenues systématiques pour certains et devant toute l'équipe. Avec par exemple des propos de Laurent Bignolas à la fin d'une chronique hors antenne : 'Celle-là, vivement qu'elle dégage !'"

Alors que les accusations de ce genre s'enchaînent, certains parlant de harcèlement, l'intéressé a eu un droit de réponse. "Il est impossible que j'ai pu dire ça, s'est-il défendu. Il m'arrive de donner des conseils éditoriaux sur des angles mais je choisis mes mots pour qu'ils n'heurtent pas, justement. Je fais au contraire très attention ces derniers mois à ce que je dis parce que je sais combien la situation est délicate pour tous."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.