Sylvie Tellier à propos de Geneviève de Fontenay : "Elle ne voulait pas de moi"

Sylvie Tellier à propos de Geneviève de Fontenay : "Elle ne voulait pas de moi"
Sylvie Tellier à Roland Garros à Paris, le 4 juin 2019.

Dans l'édition du 7 août 2019 d'Ici Paris, la directrice générale de la société Miss France revient sur son élection et sur la façon dont Geneviève de Fontenay l'a accueillie à l'époque.

Sylvie Tellier se confie sur son passé de Miss France 2002 dans les colonnes d'Ici Paris et raconte comment sa soeur l'a convaincue de retenter le concours, après avoir finie deuxième de Miss Pays de Loire en 1997. "À 22 ans, alors que je venais de terminer ma maîtrise à Lyon, ma soeur aînée m'appelle après avoir lu Le Progrès : 'Y'a Miss Lyon dans 15 jours !'. Sans rien dire à maman, on y est allé et j'ai gagné", se remémore-t-elle. C'est le début d'une belle aventure puisque la candidate vendéenne remporte la couronne quelques mois plus tard. Une victoire qui ne fait pourtant pas la joie de tout le monde.

Un étrange contrat

Geneviève de Fontenay, la première, fait signe de son mécontentement, comme le raconte Sylvie Tellier : "Quand j'ai été élue, Geneviève a dit : 'Et mer*e!'. Elle ne voulait pas de moi (...) Elle devait penser que je n'étais pas une bénie-oui-oui et que j'allais la contrarier."La raison ? La miss s'était fait remarquer peu de temps auparavant en refusant "de signer un contrat avec une cession de droits sur 70 ans".

Au final, son règne se passera sans encombre. "Quand Endemol a racheté la société Miss France, ils lui ont demandé ce qu'elle pensait de moi pour m'embaucher, elle a dit 'ok'. Et à l'époque, si Geneviève n'adoubait pas, Endemol ne recrutait pas", confie enfin celle qui a fini par remplacer la dame au chapeau.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.