Stéphane Plaza : sa drôle de préparation pour le marathon de New York

Stéphane Plaza : sa drôle de préparation pour le marathon de New York
Stéphane Plaza lors de la finale homme des internationaux de France de Roland-Garros à Paris, le 11 juin 2017.

Le 3 novembre 2019, plusieurs milliers de coureurs participeront au marathon organisé dans les rues de la Big Apple. Le célèbre agent immobilier fait partie de ceux-là et a sa méthode bien à lui pour s'entraîner avant la course.

En septembre 2018, l'animateur de 49 ans faisait une grande annonce dans une interview accordée à Télé Star : "Avec Karine Le Marchand, on va préparer le marathon de New York. C'est notre challenge pour 2019." Douze mois ont passé et Stéphane Plaza semble toujours aussi motivé, même si sa grande amie risque, au final, de ne pas être à ses côtés comme il l'a confié à Midi Libre mi-août dernier. "Laurent Ruquier non plus. Je pense que je vais finir la course seul avec une lampe torche sur la tête quand les autres seront arrivés", s'était-il amusé.

Une technique bien à lui

Quand bien même, l'animateur de Recherche appartement ou maison fait tout pour être fin prêt pour le marathon. Il n'hésite d'ailleurs pas à partager ses séances d'entraînement avec les internautes. Après avoir assuré s'être "fait masser au rosé, cet été, par Karine Le Marchand pour que (sa) chair soit plus tendre et tonique", Stéphane Plaza a révélé une autre de ses astuces sur Instagram. "Nouvelle étape de la méthode américaine : la course à reculons... (oui j'y vais à reculons dans tous les sens du terme). Et en moonwalk pour les plus déterminés. Sachez qu'avec cette technique, la course en avant le jour J paraîtra 'normalement' ! Finger in the nose", a-t-il écrit en légende d'une vidéo de lui postée le 31 août.

Mieux, pour mettre toutes les chances de son côté, l'agent immobilier a décidé de tirer un trait sur un de ses petits plaisirs : "Pour optimiser ma préparation, 99 jours sans rosé (...). Alors spontanément vous me direz "Comment ? Pas de rosé ? 'mais quelle folie !'". Et de se justifier en citant Mike Horn : "La folie correspond à des critères différents d'une personne à l'autre. Selon moi la folie c'est mettre une cravate pour aller au travail."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.