Stéphane Bern, surpris par le prénom du fils de Meghan Markle et du prince Harry

Stéphane Bern, surpris par le prénom du fils de Meghan Markle et du prince Harry
Stéphane Bern lors des obsèques de S.A.R. le Grand-Duc Jean de Luxembourg en la cathédrale Notre-Dame à Luxembourg, le 4 mai 2019.

Fin d'un suspens qui a duré plus de 48 heures. Après la naissance du royal baby le lundi 6 mai 2019, on connait désormais son nom complet : Archie Harrison Mountbatten-Windsor. Un choix étonnant commenté par le spécialiste de la famille royale d'Angleterre, Stéphane Bern.

Lors d'une interview accordée au Parisien le 8 mai dernier, Stéphane Bern s'est dit surpris par le choix du prénom du premier fils de Meghan Markle et du prince Harry : Archie Harrison. "C'est surprenant, cela déjoue les pronostics et cela sonne très américain. Meghan et Harry expliqueront dans les jours qui viennent les raisons de leur choix. Car, dans la famille royale britannique, ce choix est encadré par de nombreux arbitrages", a d'abord confié le présentateur télé.

Entre modernité et tradition

"Il y a en général cinq prénoms dans la balance et on attend toujours trois ou quatre jours après la naissance pour annoncer celui retenu, qui doit plaire aux deux parents et qui honore telle ou telle personne de la famille", a-t-il ensuite expliqué, avant de préciser tout de même que le couple avait respecté le protocole royal : "Oui, en prévenant d'abord la Reine, son mari le prince Philipp, la mère de Meghan, le père de Harry et son épouse mais aussi William et Kate."

Outre le choix du prénom, l'animateur star de France 2 a avoué avoir été surpris par un autre élément : l'annonce de la naissance du royal baby : "Ensuite, la seule chose déroutante et inhabituelle est leur manière de communiquer. Ils annoncent la naissance, puis le prénom, via leur compte Instagram, en court-circuitant les canaux habituels de communication. C'est la grande mode en ce moment mais ils sont dans leur époque et on n'attend pas autre chose de Meghan."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.