Sorti de l'hôpital, Pierre Ménès témoigne sur le coronavirus

Sorti de l'hôpital, Pierre Ménès témoigne sur le coronavirus
Pierre Ménès lors d'un évènement de charité aux victimes des attentats du 11 septembre 2001, à Paris, le 11 septembre 2017.

Contaminé par le coronavirus, Pierre Ménès a dû être hospitalisé durant une semaine. De retour chez lui, il a raconté par téléphone sa douloureuse expérience dans l'émission Les Grandes Gueules, mardi 14 avril 2020 sur RMC.

Il existe plusieurs formes du Covid-19. Celle dont a souffert le journaliste de Canal+ a été diagnostiquée comme étant de type "digestive", une forme peu fréquente et dont on parle peu. Au départ, Pierre Ménès n'a d'ailleurs pas identifié ses symptômes comme étant liés au coronavirus. Il ne s'agissait pas selon lui des "symptômes fréquents qu'on nous balance 24 heures sur 24 à la télé".

Le journaliste a expliqué ne pas avoir eu de fièvre et s'être senti dans "une sorte d'état d'épuisement absolu" accompagné de "diarrhées permanentes". Son état s'est ensuite dégradé : "Ça a dégénéré au fil des jours, et puis j'ai été atteint d'une crise de goutte horrible aux deux genoux. Je ne pouvais plus du tout bouger, alors j'ai pris la décision d'aller à l'hôpital". Une fois hospitalisé, le consultant sportif du Canal Football Club a alors été testé positif au coronavirus.

"Ce qui compte c'est qu'on éradique cette pandémie"

"Auto-confiné très tôt", le spécialiste du ballon rond ne s'explique pas sa contamination : "J'ai été très prudent, et pourtant je l'ai chopé quand même". Désormais "a priori guéri", l'éditorialiste a révélé avoir perdu pas moins de 15 kilos. "Ça ne me fait pas de mal", a-t-il confié aux Grandes Gueules. Estimant avoir été "bien soigné", Pierre Ménès a conclu par un message de soutien aux soignants et un appel au respect du confinement : "Ce qui compte, c'est qu'on éradique cette pandémie et qu'on recommence à vivre."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.