Selon Véronique Sanson, "les fantômes existent"

Selon Véronique Sanson, "les fantômes existent"
Véronique Sanson à la Première de la pièce de théâtre "Nos amis les Humains" de Bernard Werber au Palais des glaces à Paris, le 22 septembre 2016.

Solène Filly

Celle qui a fêté ses 70 ans le mercredi 24 avril 2019 au Palais des Sports, à Paris, a accordé une longue interview au Parisien. L'occasion d'évoquer sa santé, mais aussi ses croyances, notamment en matière d'ange gardien et de fantômes.

Véronique Sanson est bel et bien de retour sur scène. Cette tournée, débutée au mois d'avril 2019 et qui se poursuivra cet été en festivals, est notamment marquée par trois concerts au Palais des Sports de Paris, dont un le jour de son anniversaire. "Je ne sais pas comment je suis encore là", confie-t-elle au Parisien. Et pour cause, elle a récemment dû se battre contre une tumeur. Est-elle guérie ? "On ne sait pas, vous savez, je suis extrêmement suivie," répond-elle.

Les gens vont dire : "Elle est complètement chtarbée"

Pour autant, elle n'a pas peur de la mort. Cela, elle le doit à Henri, son ange gardien. "Il ne m'a jamais abandonné. Parfois, je le prête à des gens qui en ont encore plus besoin que moi et cela marche. Henri est apparu quand j'habitais à Orgeval. Il ne parle jamais, mais je sais qu'il est avec moi," explique-t-elle, consciente que cette annonce peut surprendre : "Cela va faire rire les gens, ils vont dire : 'Elle est complètement chtarbée.'"

Selon elle, "les fantômes existent", la preuve, à Los Angeles, son ange gardien "a quand même réussi à faire tomber une armoire de livres". Des événements qui l'inspirent parfois pour écrire quelques phrases ou un refrain. Elle compte d'ailleurs bien refaire un album et repartir en tournée une fois celle-ci terminée, "Si Dios quiere (si Dieu le veut)".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.