Ségolène Royal fière de ses enfants : "Je les admire"

Ségolène Royal fière de ses enfants : "Je les admire"
Ségolène Royal lors de son tour de France des régions pour apporter son soutien aux candidats socialistes, ici aux cotés de la maire de Parempuyre, Beatrice de François, le 5 Février 2020.

Pour clôturer l'année, Télé-Loisirs a reçu Ségolène Royal dans le podcast "Parents d'abord". Le temps pour celle qui a dû lier sa vie de femme politique sous le feu des projecteurs, à sa vie de maman, d'évoquer toute son admiration pour ses quatre enfants.

Si Ségolène Royal a pour habitude d'apparaître dans les médias pour parler politique, elle a fait une exception pour le podcast "Parents d'abord" de Télé-Loisirs, un "programme audio qui donne la parole à des papas et mamans célèbres", comme le précise le magazine. De sa relation avec son ancien compagnon, François Hollande, sont nés quatre enfants, Thomas en 1984, Clémence en 1986, Julien en 1987 et Flora en 1992. Des enfants qui la rendent fière : "Je les admire. Ce qui est formidable, c'est qu'ils ont tous des repères moraux, des valeurs, chacun les leurs. Ils ont tous des itinéraires différents, qui correspondent à leurs personnalités, et où ils s'épanouissent."

"Je les ai toujours considérés comme prioritaires"

Bien que ses enfants la comblent de bonheur, Ségolène Royal admet qu'il n'a pas toujours été évident de combiner vie privée et carrière politique, mais comme elle le précise, ils ont toujours été sa priorité : "J'ai cette chance d'avoir des enfants qui vont bien, qui ont toujours bien travaillé à l'école, qui sont honnêtes, travailleurs, qui ont tous réussi à s'épanouir dans leurs métiers et sont indépendants. Une des raisons, c'est que je les ai toujours considérés comme prioritaires. Je me suis toujours dit : 'Si un enfant a des grandes difficultés, a un accident, devient handicapé ou part en vrille, j'arrêterai la politique'." Néanmoins, elle admet avoir eu des "moments de doute" : "Il y a toujours le tiraillement de ne pas être à la sortie de l'école tous les jours. C'est ça le poids le plus lourd : ne pas être à 16h tous les jours à la sortie de l'école maternelle et primaire. Ça, c'est quelque chose qui m'a beaucoup pesé."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.