Sandrine Bonnaire : son récit glaçant sur son ex-compagnon violent

Sandrine Bonnaire : son récit glaçant sur son ex-compagnon violent
Sandrine Bonnaire lors de la 12e édition du Festival du Film d'Angoulême, le 21 août 2019.

Dans le livre "À l'amour, à la vie" de Catherine Ceylac, paru le 23 octobre 2019, l'actrice fait de douloureuses confessions sur une ancienne histoire d'amour "toxique" lors de laquelle elle a été victime de violences conjugales.

Comme Lio ou Valérie Damidot, Sandrine Bonnaire a été victime d'un compagnon violent. C'était au début des années 2000 et cette relation a duré 4 ans, comme elle le raconte dans l'ouvrage de Catherine Ceylac. Un jour, alors que leur histoire battait de l'aile, ce dernier l'a violemment agressée. Et si l'actrice a longtemps fait croire qu'elle avait été passée à tabac par plusieurs individus, elle est aujourd'hui décidée à rétablir la vérité.

"Il m'a dit que j'étais tombée"

"Il m'a strangulée, je suis tombée dans les pommes, et je me suis réveillée avec une triple fracture de la mâchoire et huit dents cassées, confie ainsi celle qui, aujourd'hui, file le parfait amour avec Erik Truffaz. (...) Je n'ai pas porté plainte tout de suite parce que, sur le coup, il m'a dit que j'étais tombée. Je n'y croyais pas vraiment. Mais je n'avais pas non plus envie de croire qu'il m'avait violentée."

Sur les conseils de Jacques Dutronc, avec qui elle tournait à l'époque le film "C'est la vie", la comédienne a été voir un chirurgien. "À la fin de la consultation, ce médecin m'a certifié que j'avais été frappée, que je n'étais pas tombée. Tout s'est éclairé. J'ai porté plainte", poursuit-elle.

Son ex-compagnon a écopé de 2 ans de prison avec sursis et d'une "grosse amende". Quant à elle, elle s'en est sortie avec 2 plaques en titane dans la mâchoire, de longues séances de rééducation des muscles du visage et 4 ans de thérapie...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.