Roselyne Bachelot : son fils Pierre a été "battu" et "martyrisé à l'école"

Roselyne Bachelot : son fils Pierre a été "battu" et "martyrisé à l'école"
Roselyne Bachelot et son fils Pierre pendant l'émission Vivement Dimanche, le 26 mars 2008.

Fabien Gallet

Dans une interview accordée à Télé-Loisirs, l'ancienne ministre a évoqué à quel point sa notoriété a pu mener la vie dure à sa famille, et plus particulièrement à son fils, Pierre. Ce dernier a en effet beaucoup souffert lorsqu'il était enfant.

Dans l'émission L'Interview sans filtre publiée le 20 mai 2019 sur le site de Télé-Loisirs, Roselyne Bachelot est venue présenter son nouvel ouvrage baptisé "Corentine", dans lequel elle retrace l'histoire de sa grand-mère qui a connu la misère. Si celle qui officie désormais comme animatrice sur la chaîne LCI a pu jouir d'une bien meilleure situation, son statut de personnalité publique n'a pas été bien vécu par les membres de sa famille, à commencer par son fils Pierre, aujourd'hui âgé de 49 ans.

Une "humiliation perpétuelle"

"Il en a souffert", a assuré l'ex-ministre de la Santé et des Sports lorsque Télé-Loisirs lui a demandé si "d'avoir comme maman Roselyne Bachelot ce n'était pas compliqué". "Pas de notre relation mais du regard que les autres posaient sur nous", a-t-elle précisé avant de dévoiler le calvaire de Pierre Bachelot : "Il a été martyrisé à l'école, à travers des propos et des gestes. Nous avons été obligés de le retirer d'une école à cause d'un professeur qui le battait." Et d'ajouter : "L'instituteur a été éjecté, ce qui est assez rare."

Quand bien même, "les moqueries des camarades de classe", et même du personnel enseignant on continué : "Ce n'allait pas jusqu'à cette brutalité dont il a été victime, mais des réflexions comme 'vous avez beau être le fils de Roselyne Bachelot, je vous ai mis 8 hein.'" Une "humiliation perpétuelle" qui, selon la mère de famille, a profondément marqué son fils, si bien que ce dernier, à 11 ans, lui a laissé sur son oreiller un petit mot sur lequel était écrit : "Maman, c'est dur d'être ton fils." Un message d'alerte qui a été pour elle comme "un coup de poignard".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.