Roberto Alagna : bloqué à l'Opéra de Vienne le soir de l'attentat, il raconte

Roberto Alagna : bloqué à l'Opéra de Vienne le soir de l'attentat, il raconte
Roberto Alagna lors de l'enregistrement de l'émission "Vivement dimanche" à Paris, le 15 octobre 2014.

Célèbre ténor franco-italien de 57 ans, Roberto Alagna était en pleine représentation à l'Opéra de Vienne le soir de l'attentat qui a eu lieu le 2 novembre 2020, en plein coeur de la capitale autrichienne. Forcé de rester confiné dans le bâtiment une partie de la nuit, le chanteur revient sur ce moment d'angoisse.

Encore sous le choc, c'est dans les colonnes du Parisien que Roberto Alagna a accepté de se confier sur cet événement tragique : "Nous avons eu une nuit un peu courte. Nous nous sommes couchés à six heures du matin, après avoir été bloqués au théâtre jusqu'à 2h30 du matin (...) ", déclare-t-il avant de préciser qu'il a cependant été " difficile de trouver le sommeil."

"On se serait cru dans le Titanic"

Alerté par SMS de la situation, Roberto Alagna a dû garder son calme et poursuivre sa représentation, malgré l'inquiétude montante : "Il y avait des photos de policiers antiterroristes juste au pied du théâtre, sous ma loge. Forcément, c'était inquiétant", se souvient-il. Ce n'est qu'à la fin du spectacle que le public a été averti afin de rester sous haute-sécurité dans l'enceinte de l'Opéra. "C'est à la fin de la représentation que le directeur a annoncé les événements. Pendant les applaudissements. Il est monté sur scène et a demandé à tout le monde de rester dans le théâtre. On a entendu des cris, mais la police est arrivée et cela s'est vite calmé. (...) Les musiciens sont restés dans la fosse et ont joué pour faire patienter tout le monde. On se serait cru dans le Titanic", raconte le ténor avant de déplorer : "On a basculé de la distraction à l'horreur. C'est terrible de vivre ça". Aujourd'hui, Roberto Alagna est toujours confiné dans ses appartements avec sa femme. "Par prudence, on ne sort plus" affirme-t-il.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.