Rika Zaraï : 3 choses que vous ne saviez peut-être pas sur la chanteuse

Rika Zaraï : 3 choses que vous ne saviez peut-être pas sur la chanteuse
Rika Zaraï à la soirée d'exposition de la mise aux enchères des objets ayant appartenu à Eddy Barclay, en 2005.

Aujourd'hui, l'industrie musicale française pleure Rika Zaraï, chanteuse israélienne à succès, qui s'est éteinte dans la nuit du 22 au 23 décembre 2020, à l'âge de 82 ans. L'information a été révélée par l'ambassade d'Israël à Paris.

Née à Jérusalem, d'un père d'origine russe et d'une mère polonaise, Rika Zaraï, de son vrai nom Rika Gozman, a vécu une enfance calme et très studieuse. Particulièrement intelligente, la jeune femme combine scolarité et apprentissage musical. Elle commence le piano à sept ans et décroche, dix ans plus tard, son baccalauréat et le premier prix de piano au conservatoire de Jérusalem. Arrivée en France pour ses études, elle finit par percer dans la musique et trouve le succès avec des tubes comme Sans chemise, sans pantalon ou encore Ma Poupée de France. Très discrète sur sa vie privée, la chanteuse a pourtant vécu quelques péripéties. Voici trois choses que vous ne saviez peut-être pas...

Elle a fait 18 mois de service militaire

L'année de ses 17 ans, après avoir obtenu son baccalauréat, elle s'engage dans l'armée pour effectuer son service militaire. Une fois sur place, ses talents musicaux ne passent pas inaperçus. Elle est alors désignée productrice de musique dans un groupe de l'armée du centre et chante dans une comédie musicale intitulée Cinq sur cinq. C'est à ce moment-là qu'elle rencontre Yohanan Zaraï, compositeur de la pièce, qui deviendra par la suite son premier mari. Le spectacle obtient un immense succès dans les camps militaires si bien qu'il est présenté, un peu plus tard, au Grand-Théâtre d'Israël.

Elle a failli perdre l'usage de ses jambes

Le 9 novembre 1969, Rika Zaraï est victime d'un terrible accident de voiture. Elle sombre dans le coma pendant une semaine avant de finalement se réveiller. Mais les médecins sont très pessimistes sur son pronostic médicale et pensent qu'elle ne retrouvera jamais l'usage de ses jambes. La chanteuse est immobilisée pendant huit longs mois dans une coquille de plâtre. À force de détermination et persévérance, elle récupère totalement sa mobilité au bout de trois ans de pénible lutte. De nombreuses années plus tard, en 2008, elle est victime d'un AVC qui la paralyse partiellement du côté gauche du corps.

Elle a longuement étudié la médecine douce

Si elle est avant tout diplômée d'une licence d'enseignement pour enfants handicapés, dans les années 1980, Rika Zaraï fait une pause dans sa carrière musicale pour s'intéresser de plus près à la médecine par les plantes, dite médecine douce. Après avoir fait onze années d'étude sur le sujet, elle publie une série de livres, dont le premier intitulé "Ma médecine naturelle" est sorti en 1985 et s'est vendu à plus de deux millions d'exemplaires.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.