Renaud : des nouvelles rassurantes de son frère sur son état de santé

Renaud : des nouvelles rassurantes de son frère sur son état de santé
Renaud lors du Grand Prix des Personnalités d'Isle sur la Sorgue, le 24 juin 2017.

Après avoir été interné une première fois en début d'année, le chanteur, ayant à nouveau renoué avec ses démons, aurait été admis dans une clinique du sud de la France pour soigner son addiction à l'alcool, selon Ici Paris. Son frère jumeau vient de réagir à cette annonce.

Jeudi 20 septembre 2018, le magazine Ici Paris a fait savoir que Lolita Séchan avait fait hospitaliser son père début septembre à la clinique du Parc, à Castelnau-le-Lez, près de Montpellier. Le lendemain de cette annonce, France Dimanche avait donné des nouvelles de l'état du chanteur de 66 ans : "Il semble aujourd'hui n'être plus que l'ombre de lui-même et ne peut désormais même plus parler !" Et de préciser qu'il "devrait passer au moins trois mois" au sein de l'établissement du sud de la France.

"Tout va le mieux possible"

Face à ces annonces de mauvaise augure et autres spéculations, le frère jumeau de l'interprète de Mistral Gagnant a souhaité clarifier la situation. "Je lis tout et n'importe quoi sur Internet", a d'abord regretté David Séchan dans une interview accordée au Parisien lundi 25 septembre 2018. Et d'expliquer : "Ce qui est vrai, c'est que Renaud se soigne, qu'il est hospitalisé pour un sevrage pendant un minimum de douze jours et qu'il n'y a pas péril en la demeure."

Si le frère du chanteur ne cache pas avoir été "un peu inquiet", il s'est montré rassurant : "Les analyses sont bonnes. S'il avait une cirrhose du foie ou un cancer, ça se saurait. Tout va le mieux possible." David Séchan en a profité pour faire taire les rumeurs d'un internement de force : "C'est Renaud qui y est allé de son plein gré et c'est ce qu'il avait de mieux à faire. Tout le monde, ses ex-femmes, sa fille, ses frères, ses proches l'ont convaincu qu'il avait besoin d'une remise en forme. Il a cédé à nouveau cet été à ses mauvais penchants, mais il n'est pas abandonné."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.