Raymond Poulidor est mort : à quoi aurait ressemblé sa vie sans le vélo ?

Raymond Poulidor est mort : à quoi aurait ressemblé sa vie sans le vélo ?
Raymond Poulidor lors d'une course à Heusden Zolder en Belgique, le 26 décembre 2018.

Celui que l'on surnommait "l'éternel second" est décédé mercredi 13 novembre 2019 à l'âge de 83 ans a fait savoir le journal L'Équipe. Il restera l'un des cyclistes français les plus iconiques, sans jamais pourtant avoir remporté le Tour de France.

Il avait été hospitalisé le 8 octobre dernier en raison d'une "grande fatigue". "Immense figure populaire, cycliste au profil complet, fort d'une carrière de 18 ans marquée par sa rivalité avec Jacques Anquetil, Raymond Poulidor s'est éteint à l'âge de 83 ans, à Saint-Léonard-de-Noblat", nous apprend ce matin le journal L'Équipe.

S'il n'a jamais remporté la Grand Boucle, le cycliste a pourtant un joli palmarès : il remporte le Tour d'Espagne en 1964 ou encore s'offre un doublé à Paris-Nice au début des années 1970. Mais qu'aurait fait "Poupou" s'il n'avait pas eu cette passion qu'on lui connaît pour le vélo ?

"Je serais resté dans ma Creuse natale"

Dans une interview accordée à RFI en 2012, Raymond Poulidor révélait que sa carrière aurait pris un tout autre tournant. "J'aurais été paysan", confiait-il. Et de préciser : "Je serais resté dans ma Creuse natale derrière une charrue." L'occasion pour l'ancien grand nom de la petite reine d'évoquer son enfance au sein d'une "famille sans argent". "Je n'ai souffert de rien. Nous étions heureux. Je peux dire que j'ai gagné beaucoup d'argent par rapport à mes parents, mais je n'ai jamais eu aucune ambition. Tout ce qui se présentait pour moi était un rêve."

"Que je gagne ou que je ne gagne pas, cela n'avait pas beaucoup d'importance à mes yeux. Je n'ai rien fait pour avoir cette popularité qui a d'ailleurs rendu mes équipiers et mes adversaires jaloux. Tout le monde voulait avoir Poulidor sans que je sache vraiment pourquoi", concluait par ailleurs Raymond Poulidor, revenant sur son parcours.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.