Raphaëlle Ricci se confie sur l'époque Star Academy : "J'ai reçu des menaces"

Raphaëlle Ricci se confie sur l'époque Star Academy : "J'ai reçu des menaces"
Raphaëlle Ricci au Grand Prix d'Amérique Marionnaud, en 2008.

Les années Star Academy n'ont pas été simples pour tout le monde. En live sur Instagram, mardi 5 mai 2020, l'ancienne professeur d'expression scénique de l'émission, Raphaëlle Ricci, a révélé qu'à l'époque, elle avait subi de nombreuses menaces de la part de certains fans du programme.

Le 21 octobre 2021, la Star Academy fêtera ses 20 ans. À cette occasion, EndemolShine penche sur "différents programmes autour d'une Star Ac nouvelle génération", comme l'a révélé Vincent Panozzo, le directeur des programmes et de la création et du développement du groupe au Parisien, le 1er mai dernier. Pour donner un avant-goût aux fans, la boîte de production partage, chaque jour sur son compte YouTube, un ancien prime de l'émission. Outre cela, d'anciens élèves et coachs se sont retrouvés pour un live Instagram, mardi 5 mai, sur le compte de Patrice Maktav. Jean-Pascal Lacoste, Sidonie, Jessica Marquez, Patrice Maktav, Djalil Jensen et Raphaëlle Ricci sont revenus sur les années Star Academy, et l'ancienne professeur d'expression scénique a fait des révélations étonnantes.

"J'avais des crottes de chiens dans la boîte aux lettres"

Pendant six ans, Raphaëlle Ricci a coaché les élèves du château de Dammarie-lès-Lys (77). Devant l'ampleur médiatique du programme, certains fans se sont emballés et ont dépassé les limites du raisonnable : "Pour les gens (...) j'étais une professeure très très méchante. J'ai reçu des menaces. Au fil des ans, cette émission avait pris tellement d'ampleur, médiatiquement parlant, que ça a été super compliqué à gérer. J'avais des crottes de chiens dans la boîte aux lettres, des gens venaient devant chez moi".

C'est l'une des grandes raisons qui l'a poussée à quitter le programme : "C'était la dernière saison, après j'ai dit stop. J'ai dit que ce n'était pas possible pour moi d'envisager que des gens puissent avoir envie de me tuer. Ils ne seraient certainement pas passés à l'acte mais quand la production décide de te mettre des gardes du corps à disposition 24 heures sur 24, c'est que ça devait être grave. Et encore la prod ne m'avait pas donné tous les détails". Si elle confie avoir vécu "le pire de l'émission", elle ne regrette rien : "J'ai réalisé mon rêve de nager avec des dauphins. J'ai participé au Trophée Andros, j'ai fait le rallye des gazelles, moi qui étais passionnée de sports automobiles, c'était fou ! Grâce à cette émission j'ai fait des choses complètement dingues."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.