Qui est le mari d'Angela Merkel ?

Qui est le mari d'Angela Merkel ?
Angela Merkel et Joachim Sauer à l'ouverture du Festival d'Opéra de Bayreuth, en Allemagne, le 25 juillet 2015.

Fabien Gallet

Le 17 juillet 2019, la chancelière allemande fêtera son 65e anniversaire. Un événement qu'elle célébrera probablement avec celui qui partage sa vie : son mari, Joachim Sauer. Mais que sait-on de cet homme qui reste dans l'ombre de son épouse ?

Contrairement aux propos de Nicolas Sarkozy en 2008, l'actuel mari d'Angela Merkel ne se surnomme pas "Monsieur Merkel". Et pour cause, l'Allemande tient son patronyme de son ancien époux, Ulrich Merkel, d'avec qui elle a divorcé en 1982 après cinq ans de mariage. Depuis 1998, elle est mariée à Joachim Sauer. Si Ulrich Merkel était physicien, ce second époux, rencontré au Festival d'opéra (dont elle est passionnée) de Bayreuth, est aussi scientifique.

"Le fantôme de l'Opéra"

En effet, Joachim Sauer est également physicien. Qui plus est professeur, spécialiste de chimie quantique, à l'université Humboldt. Pas de quoi effrayer Angela Merkel qui est elle-même doctorante en physique. Que sait-on de plus sur le principal intéressé ? "Il aime le gâteau aux pommes, Wagner et le Tyrol du Sud... C'est à peu près tout ce que l'on sait de lui. Jamais il n'a donné d'interview sur un autre sujet que la chimie", relatait Le Point en 2015. Un mari effacé, donc, qui s'est vu auréoler d'un drôle de surnom par les médias : "Le fantôme de l'Opéra". La raison ? Il accompagne son épouse à chaque édition du Festival de Bayreuth, ce qui est pratiquement sa seule apparition annuelle à ses côtés.

Père de deux enfants nés d'une union passée, Joachim Sauer n'a pas eu d'enfant avec Angela Merkel. "C'est une occasion qui ne s'est pas présentée. Je ne me plains pas de ce sort, mais ce n'était pas une décision de principe", avait confié la femme politique au magazine Brigitte en 2005.

Quatre ans plus tard, à Gala, elle expliquait que son mari (lequel "ne cuisine pas mais fait les courses") "a sans cesse été à (ses) côtés, notamment (lors) des obligations internationales". "Il y prend aussi du plaisir. Mais il est important pour lui qu'il puisse exercer comme avant sa profession de chercheur scientifique. Quand nous sommes organisateurs d'un événement international et que les invités viennent tous avec leurs conjoints, j'apprécie qu'il soit, lui aussi, à mes côtés. Mais je ne lui impose rien. Je ne fais que suggérer...", assurait-elle.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.