Qui est Clémence Botino, la nouvelle Miss France ?

Qui est Clémence Botino, la nouvelle Miss France ?
Clémence Botino, sacrée Miss France 2020, aux côtés de Jean-Pierre Foucault, Vaimalama Chaves et Sylvie Tellier, le 13 décembre 2019.

Samedi 14 décembre 2019, la cérémonie de la 90e édition du concours Miss France organisée à Marseille a vu le sacre de Clémence Botino. Cette dernière, Miss Guadeloupe 2019, a ainsi pris le relais de Vaimalama Chaves. Mais qui est cette jeune femme de 22 ans ?

Tout juste couronnée Miss France 2020, Clémence Botino fait déjà l'objet de toutes les attentions. Depuis son élection, la nouvelle reine de beauté a pu se confier sur son parcours, ses amours et ses projets, au fil des nombreuses interviews accordées. L'occasion pour les Français de mieux connaître celle qui s'est illustrée avant la cérémonie en obtenant la meilleure note au test de culture générale.

Prête à prendre le coeur des Français

Âgée de 22 ans, Clémence Botino a grandi en Guadeloupe, dans la commune du Gosier, près de Pointe-à-Pitre, mais c'est en métropole qu'elle réside depuis 2016. Cette titulaire d'un baccalauréat scientifique mention très bien est actuellement en master d'histoire de l'art, spécialisation histoire de la mode, à l'université Paris-Sorbonne. "Je suis passionnée par ce domaine et je souhaiterais m'orienter vers la conservation de patrimoine de la mode", a-t-elle confié dans une interview accordée à Paris Match.

Passionnée de salsa - danse découverte à 17 ans, après un an passé dans une école internationale à Miami -, Clémence Botino en a dit plus sur le combat qu'elle souhaite porter cette année : "Je dirais le rapport entre les générations et l'isolement des personnes âgées." Et d'expliquer : "Notre population est vieillissante et trop souvent 'vieillir' est synonyme d'obsolescence. Dans mon travail d'historienne, je rencontre souvent des personnes âgées qui ont des choses à m'apprendre."

Enfin, une question est évidemment sur toutes les lèvres : la nouvelle Miss France est-elle en couple ? "Non, mais je suis prête à prendre celui des Français", a-t-elle assuré à Paris Match. Face au jury du concours, elle avait d'ailleurs déclaré : "Je considère (...) que notre vie privée nous appartient, d'où le terme 'privé'. Nous sommes dans une ère où nous devons apprendre à vivre avec les réseaux sociaux mais aussi apprendre à les utiliser avec délicatesse, sans trop abuser. Justement, lorsque je suis devenue Miss Guadeloupe, j'ai accepté de partager une partie de ma vie, ma vie de Miss mais je garde ma vie personnelle, ma famille, mes proches, pour moi."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.