Quand Sophie Marceau compare sa vie à celle d'un "clochard"

Chargement en cours
Sophie Marceau pose durant une séance photo à Paris, en avril 2016.
Sophie Marceau pose durant une séance photo à Paris, en avril 2016.
1/2
© Abaca, JLPPA

Fabien Gallet

Sophie Marceau a une dent contre la presse à scandale et n'hésite pas à le faire savoir. Dans une interview accordée à La Nouvelle République le 11 septembre 2016, la comédienne aborde son rapport à la célébrité quitte à comparer sa vie à celle d'un SDF : une vie où règne le "manque d'intimité".

Entre Sophie Marceau et la presse people, c'est un peu le jeu du chat et de la souris. Sauf que dans l'histoire, la souris sort aussi les crocs. Loin d'avoir la langue dans sa poche, la star du cinéma aborde sans tabou la guerre qui l'oppose aux paparazzis.

Consciente qu'il s'agit du prix à payer lorsque l'on est une personnalité médiatique, elle regrette néanmoins que la limite entre vie privée et vie publique soit si "difficile" à entretenir. "On ne peut pas savoir ce que ça fait tant qu'on ne l'a pas vécu, explique-t-elle dans un entretien avec La Nouvelle République, dans le cadre de la promotion de son nouveau film "La Taularde", en salle le 14 septembre 2016. Aujourd'hui, avec les réseaux sociaux, chacun peut être plus ou moins connu. Ceux à qui ça va arriver vont se rendre compte de ce que c'est, que ce n'est pas forcément facile".

"Je suis exposée tout le temps et à mon insu"

Ce qui gêne d'autant plus la comédienne révélée dans "La Boum" à l'âge de 14 ans, c'est de ne pas pouvoir préserver son intimité. "Même si les gens sont gentils, avant que vous arriviez, votre image vous précède et il y a toujours cet écran. C'est intrusif parce que vous n'avez plus beaucoup d'intimité", estime la belle brune de 49 ans qui n'hésite pas à comparer sa vie à celle d'un SDF : "Les clochards disent que ce qu'ils supportent le moins c'est le manque d'intimité : ils sont exposés sans arrêt. Si je vais dans la rue, qu'on me photographie pour me mettre à la une d'un magazine, c'est douloureux. Je suis exposée tout le temps et à mon insu", ajoute-t-elle.

D'ailleurs, sa récente fronde contre les paparazzis n'a pas vraiment eu l'effet escompté. "Là, j'ai fait le roman-photo de l'été avec mes vacances, ce qui ne me plaît pas du tout. Ils sont partout, confie une Sophie Marceau qui aimerait épargner le couple qu'elle forme avec Cyril Lignac. Ils ont des téléobjectifs énormes et peuvent pour photographier à 600 ou 800 mètres. Je ne vois rien, ils sont doués... Bon, sauf ceux que j'ai chopés parce que c'était deux nigauds... Et puis, je deviens un peu parano". Et de conclure, excédée : "C'est très violent et je vais même vous dire que cet été j'ai failli annuler la moitié de mes vacances à cause de ça. C'est pour vous dire à quel point j'en ai assez".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.