Quand François Berléand lançait des alertes à la bombe dans les théâtres

Quand François Berléand lançait des alertes à la bombe dans les théâtres
François Berléand à la générale de la comédie musicale "Emilie Jolie" au théâtre Comédia à Paris, le 27 octobre 2017.

Émilie Nougué

Invité dans C à Vous, sur France 5, mercredi 16 janvier 2019, le comédien a indiqué qu'il ne manquait pas d'imagination pour évacuer son stress avant de monter sur les planches.

À partir du 29 janvier, François Berléand jouera au théâtre Édouard VII, à Paris, la pièce "Encore un instant" dans laquelle il donne la réplique à Michèle Laroque. Tous deux étaient invités de C à Vous ce mercredi pour en assurer la promotion. Et le comédien en a profité pour révéler qu'il avait toujours le trac avant ses représentations, ce qui le conduit à avoir des comportements plutôt étonnants.

Une technique improbable pour gagner du temps

"On ne peut plus le faire maintenant parce que c'est de mauvais goût mais j'ai fait beaucoup d'alertes à la bombe dans les théâtres", a révélé François Berléand devant les regards interloqués de Michèle Laroque et de la présentatrice Anne-Élisabeth Lemoine. Je disais 'Il y a le feu', 'Il y a une bombe', 'Il y a un problème'...". Les pompiers ne déboulaient pas car l'acteur était rapidement démasqué. "Je déguisais trop ma voix", a confessé celui qui, grâce à cette technique, gagnait tout de même quelques minutes avant de monter sur scène.

S'il ne fait plus ces mauvaises blagues aujourd'hui, il est toujours très stressé avant de se produire au théâtre. "J'arrive à 15h pour jouer à 21h et je passe une grande partie de la journée dans ce qu'on appelle l'espace Berléand : les toilettes", a-t-il révélé. Et d'expliquer : "J'ai la peur de décevoir, la peur de ne pas être à la hauteur et puis la peur d'être mauvais tout simplement, de ne pas savoir mon texte."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.