Quand Carla Bruni devait cacher la maladie de son frère à sa famille

Quand Carla Bruni devait cacher la maladie de son frère à sa famille
Carla Bruni-Sarkozy en marge du 71e Festival International du Film de Cannes, le 13 mai 2018.

Dans une interview diffusée sur France Culture le 19 février 2019, l'ancienne Première dame a révélé que pendant des années, elle a été la seule à connaître la séropositivité de son grand frère, Virginio, décédé en 2006.

"Il a attrapé le VIH très, très tôt. Pour une raison qui m'échappe encore aujourd'hui, il ne l'a dit qu'à moi dans toute la famille", a confié Carla Bruni au cours de ce long entretien dans lequel elle s'est exprimée sans tabou. "Donc on a passé de nombreuses et longues années où j'étais seule à savoir qu'il avait cette maladie", a-t-elle poursuivi, ajoutant que le sida "était comme une faucheuse à cette époque".

Plusieurs proches touchés par le SIDA

Dans les années 1990, alors qu'elle était mannequin, l'épouse de Nicolas Sarkozy a vu de nombreux amis être touchés par le virus. "J'ai souffert de la maladie de mon frère, j'ai souffert de la maladie de tous mes amis que je voyais partir les uns après les autres", a-t-elle confiée, toujours bouleversée. Carla Bruni a ensuite évoqué plus longuement son frère, qui était photographe et marin. "C'était quelqu'un de très, très pudique alors c'est difficile de parler de lui... J'ai toujours peur qu'il y ait quelque chose de lui qui encore entende. On espère ce qu'on peut !", a-t-elle indiqué.

Et la chanteuse, qui lui a dédié une chanson intitulée Salut Marin, de dépeindre Virginio avec tendresse : "Il avait cette réserve qui avait beaucoup de charme, il était solitaire, il aimait beaucoup sa femme et les femmes en général, il était très respectueux des femmes... Et voilà, il est parti vers 40 ans."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.