Qu'attendre de la nouvelle version de On n'est pas couché ?

Qu'attendre de la nouvelle version de On n'est pas couché ?
Laurent Ruquier lors de l'enregistrement de l'émission "On n'est pas couché" à la Villa Domergue à Cannes, le 24 mai 2017.

Samedi 31 août 2019, les téléspectateurs de France 2 retrouveront le célèbre talk-show animé par Laurent Ruquier. Et autant dire que cette 14e édition est placée sous le signe du changement.

Toujours suivi par 900 000 téléspectateurs en moyenne, On n'est pas couché revient dans une nouvelle version. Outre son nouveau décor, que promet la nouvelle formule de l'émission dont Yann Moix, Zita Hanrot et Grand Corps Malade sont les premiers invités ? Réponse.

De nouveaux chroniqueurs

Après le duo Christine Angot et Charles Consigny l'an passé, exit la formule de mise depuis 2006. Il n'y aura désormais plus deux chroniqueurs par saison mais plusieurs, lesquels se succéderont semaine après semaine. "Le job des chroniqueurs était devenu impossible. Ils n'osaient plus s'exprimer ! Un jour, on les accusait de ne rien dire et de ne pas faire assez de buzz, un autre, d'en faire trop", expliquait Laurent Ruquier à Télé-Loisirs le 20 août dernier. Adèle Van Reeth et Franz-Olivier Giesbert viendront titiller Yann Moix pour le premier numéro, sans être payés ainsi que l'a révélé Catherine Barma sur France Inter jeudi 29 août dernier.

Une ligne éditoriale repositionnée

Interrogé par Télé-Loisirs, Laurent Ruquier a fait savoir que On n'est pas couché tenterait d'adopter "un état d'esprit plus positif et bienveillant, tout en restant critique." "On essaiera au contraire de démonter les buzz et les fausses polémiques", a-t-il ajouté, précisant au passage qu'il fera ses adieux à son fameux petit one-man-show en début d'émission : "Cela faisait un moment que je n'en avais plus envie (...) Je serai désormais assis dès le départ."

Le retour de l'humour

"L'émission sera davantage rubriquée, avec un plateau plus garni et davantage d'allers et venues qu'auparavant", a par ailleurs promis l'acolyte de Catherine Barma avant de se montrer rassurant : "L'émission reste un talk-show culturel, avec du divertissement." Preuve en est avec la venue d'un humoriste chaque samedi, lequel aura "carte blanche". De quoi pousser les téléspectateurs à ne pas aller se coucher trop tôt ?

Vos réactions doivent respecter nos CGU.