Procès de Johnny Depp contre The Sun : le juge a rendu son verdict

Procès de Johnny Depp contre The Sun : le juge a rendu son verdict
Johnny Depp au Festival international du film de Saint-Sébastien, le 20 septembre 2020.

Après la publication d'un article paru dans The Sun en 2018, qualifiant Johnny Depp de "frappeur de femmes" et faisant écho aux révélations de sa compagne de l'époque, Amber Heard, l'acteur a intenté un procès en diffamation contre le tabloïd britannique. Lundi 2 novembre 2020, le juge Andrew Nicol en charge du dossier, a rendu son verdict.

Si Johnny Depp a poursuivi The Sun en justice, dans le but de laver son nom de ces "accusations scandaleuses" et "fausses", il n'en est rien. Bien que de nombreux témoignages aient été prononcés en sa faveur, l'acteur américain a perdu son procès en diffamation. Un nouveau coup dur pour la star de "Pirates des Caraïbes", qui avait dû étaler des détails très intimes de sa vie privée au cours des trois semaines d'audience.

"Les victimes de violences conjugales ne doivent jamais avoir à se taire"

Le juge en charge de l'affaire a estimé après avoir "examiné en détail" les éléments du dossier, que les qualifications du Sun étaient "substantiellement vraies". Dans la foulée, les avocats de l'acteur américain ont indiqué dans un communiqué qu'ils feraient appel du verdict : "Cette décision est aussi perverse que déconcertante. Le jugement présente tellement de défauts qu'il serait ridicule que M. Depp ne fasse pas appel de cette décision." Du côté d'Amber Heard, ses avocats ont indiqué : "Cette décision et ce jugement ne sont pas une surprise", ajoutant qu'ils souhaitaient "obtenir justice" dans une autre procédure, cette fois aux États-Unis. Quant au tabloïd britannique, le porte-parole a remercié l'actrice "pour son courage à témoigner devant la Cour" et a déclaré : "Les victimes de violences conjugales ne doivent jamais avoir à se taire."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.