Placido Domingo, accusé de harcèlement sexuel, demande pardon aux victimes

Placido Domingo, accusé de harcèlement sexuel, demande pardon aux victimes
Placido Domingo lors des Best FIFA Football Awards au London Palladium à Londres, le 23 octobre 2017.

Accusé de harcèlement sexuel par une vingtaine de femmes, le célèbre ténor, qui avait nié les faits au départ, est finalement revenu sur ses affirmations et a présenté ses excuses aux victimes.

Le 25 février 2020, soit au lendemain de la condamnation d'Harvey Weinstein pour agression sexuelle et viol, Placido Domingo, le chanteur d'opéra espagnol, a publié un communiqué dans lequel il a reconnu les faits dont il était accusé. Pour rappel, en août 2019, 9 femmes avaient affirmé à Associated Press que le ténor les avait harcelées sexuellement. Un mois plus tard, 11 autres témoignages étaient venus s'ajouter à cette première liste de victimes présumées.

"J'accepte toute la responsabilité de mes actes"

Si Placido Domingo a, au départ, tout nié en bloc, il a finalement reconnu ses torts dans ce communiqué. "J'ai pris du temps ces derniers mois pour réfléchir aux accusations de plusieurs de mes collègues contre moi. Je respecte le fait que ces femmes se sentent enfin à l'aise de parler, et je veux qu'elles sachent que je suis sincèrement désolé pour la souffrance que je leur ai causée. J'accepte toute la responsabilité de mes actes", a écrit le chanteur de 79 ans avant d'ajouter : "Je comprends maintenant que certaines femmes ont eu peur de prendre la parole par peur que cela n'affecte leur carrière."

Après la parution de ces accusations, Placido Domingo avait quitté la direction de l'Opéra de Los Angeles, poste qu'il occupait depuis 2003. Il avait également dû renoncer à plusieurs prestations, notamment au Metropolitan Opera de New York et à Tokyo.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.