Pierre Palmade écope de 1 500 euros d'amende pour usage de stupéfiants

Pierre Palmade écope de 1 500 euros d'amende pour usage de stupéfiants
Pierre Palmade lors de la rétrospective Pierre Richard à la Cinémathèque française à Paris, le 6 avril 2016.

L'humoriste a été condamné à une amende de 1 500 euros pour "usage et acquisition de stupéfiants", a appris l'AFP de source judiciaire, jeudi 6 juin 2019. Une condamnation qui fait suite à sa mise en cause, le 11 avril dernier, dans une affaire de viol.

Le 11 avril, Pierre Palmade avait été placé en garde à vue avec un autre homme dans le cadre d'une enquête pour "viol, violences sous l'emprise de stupéfiants et dégradation ou détérioration d'un bien appartenant à autrui". Rapidement libéré après que son accusateur a reconnu avoir menti en l'accusant de viol, il restait toutefois poursuivi pour usage de stupéfiants (de cocaïne).

Son accusateur convoqué en octobre

Ce 6 juin, les juges en charge du dossier ont donc décidé de le condamner à une amende de 1 500 euros pour usage et acquisition de drogue. Pour rappel, l'ex-époux de Véronique Sanson avait choisi une procédure de comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC), dite de "plaider coupable". Il avait ensuite évoqué son addiction à la cocaïne à plusieurs reprises dans les médias. "C'est la drogue la plus sournoise qui existe et ça m'a gâché la vie. Ça fait dix ans que j'essaye de décrocher. Je commence à y arriver mais c'est dur, il y a des rechutes", avait-il ainsi déclaré au micro d'Europe 1 le 5 mai dernier.

L'homme qui avait été placé en garde à vue en même temps que Pierre Palmade, et qui l'avait accusé de viol, est pour sa part convoqué devant le tribunal correctionnel en octobre pour "usage de stupéfiants et dégradations". Il avait en effet saccagé l'appartement de l'humoriste après que celui-ci lui a demandé de partir de chez lui.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.