Pierre Palmade, blessé par les moqueries lors de son union avec Véronique Sanson

Pierre Palmade, blessé par les moqueries lors de son union avec Véronique Sanson
Pierre Palmade lors de la rétrospective Pierre Richard à la Cinémathèque française à Paris, le 6 avril 2016.

Le 20 juillet 2020, au micro d'Europe 1, Pierre Palmade est revenu sur les difficultés qu'il a rencontrées pour assumer son homosexualité. Il a alors évoqué son mariage avec Véronique Sanson et les moqueries subies en raison de cette union.

Dès le 5 août prochain, Pierre Palmade sera de retour sur les planches du Théâtre du Marais, à Paris, dans "Assume Bordel !", une version gay de "Ils s'aiment". Une pièce qui fait écho à sa propre vie, lui qui a d'abord "cru qu'il était hétéro, qui a compris qu'il était bi, puis homo", comme il l'a raconté sur Europe 1. Des hésitations qui, selon lui, ont "un peu contrariées la communauté gay" et qui lui ont valu de nombreuses moqueries, surtout en 1995 lors de son mariage avec Véronique Sanson.

"Je préférais être avec elle qu'un garçon"

"C'était très blessant ! C'était l'époque où je n'aimais pas être homo, où je ne me reconnaissais pas dans le milieu gay, et quand j'ai vu cette femme qui est tombée amoureuse de moi, je me suis senti moins seul, heureux... Je voulais être aimé par elle, et je suis tombé amoureux d'elle", a-t-il confié avant d'ajouter : "Tout homo que j'étais, je préférais être avec elle qu'un garçon." "Quand c'est fait au grand jour, les ricaneurs ricanent... Parce que si on est quelqu'un de gentil et de sain, on n'a pas à se moquer de toute façon de deux personnes qui se marient", s'est-il également agacé.

Puis, il a comparé son parcours à celui de David Gallienne, gagnant de Top Chef, parti vivre avec un homme après avoir épousé une femme : "On salue son courage, on salue sa vie alors que moi qui étais marié avec Véronique Sanson, et qui ai été avec des hommes, on se fout de ma gueule, on ricane, on dit que c'était du chiqué. J'aimerais savoir pourquoi sa vie est courageuse et pas la mienne. Il a de la chance."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.