Pierre Arditi défend la corrida et se fait lyncher sur la Toile

Pierre Arditi défend la corrida et se fait lyncher sur la Toile
Pierre Arditi au photocall de la soirée de remise de prix des Topor au théâtre du Rond-Point à Paris, le 9 avril 2018.

Après avoir signé une tribune s'opposant à une éventuelle interdiction des corridas aux mineurs, l'acteur a de nouveau défendu cette pratique sur le plateau de C à Vous, mardi 22 octobre 2019, s'attirant une flopée de critiques sur Internet.

Comme Jean Reno, Charles Berling ou Denis Podalydès, Pierre Arditi a signé une tribune publiée le 17 octobre par Le Figaro et défendant la corrida, un "art millénaire" que ces personnalités considèrent comme une "affaire de tradition, de transmission entre les générations". Cinq jours plus tard, sur France 5, il est revenu sur la question en faisant part de sa première expérience dans une arène, alors qu'il avait 14 ans.

Une expérience extraordinaire

"Je suis désolé, j'ai trouvé ça extraordinaire", a-t-il déclaré avant d'ajouter : "Ça a remué chez moi des choses étranges (...) Très curieusement, je n'aime pas le sang humain mais le sang d'un taureau c'est quelque chose d'autre. C'est très difficile à expliquer. Ce n'est pas une boucherie la tauromachie, c'est un art. On ne peut pas résumer la corrida à une boucherie généralisée qu'il faudrait absolument interdire pour la bonne conscience de tout le monde."

Soutenu par l'avocat Éric Dupond-Moretti, également présent sur le plateau et signataire de cette tribune polémique, Pierre Arditi s'est attiré les foudres de certains internautes. "Quelle déception pour Pierre Arditi qui promeut la mort et la torture", peut-on ainsi lire sur Twitter. Ou encore : "Vous êtes détestables et j'aurais honte à votre place. Mais les temps changent, la jeune génération arrive avec des idées de protection animale."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.