Philippe Candeloro soutient Sarah Abitbol : "Il faut que tout soit dit !"

Philippe Candeloro soutient Sarah Abitbol : "Il faut que tout soit dit !"
Philippe Candeloro lors de la présentation de l'équipe de France pour les Jeux de Pyeongchang à la Salle Pleyel à Paris, le 4 octobre 2017.

Alors que Sarah Abitbol vient de publier un livre courageux - "Un si long silence (éditions Plon) - dans lequel elle révèle avoir été violée par son entraîneur à l'adolescence, plusieurs anciens patineurs français, dont Philippe Candeloro, lui ont apporté leur soutien publiquement.

"Les langues se délient et je trouve ça très bien. Il faut que les agressions sexuelles, les violences psychologiques cessent !", a clamé Philippe Candeloro dans une interview à Télé-Loisirs parue le 3 février 2020. Celui qui a longtemps côtoyé Sarah Abitbol sur la glace assure qu'il n'avait jamais eu conscience de ce qu'avait traversé cette dernière. Mais il n'en est pas surpris pour autant et souhaite "un changement profond au sein de la fédération" de patinage.

"Il est primordial de s'occuper d'elle"

"J'en ai ras le c*l que mon milieu soit sali !", s'est ainsi insurgé le sportif, connu pour ne pas avoir la langue dans sa poche. Par ailleurs, comme d'autres patineurs à l'instar de Gwendal Peizerat, il a apporté son plein soutien à Sarah Abitbol : "Aujourd'hui, il est primordial de s'occuper d'elle, de l'aider à soulager sa conscience car elle s'est délestée d'un lourd secret. Une semaine avant que cette affaire n'éclate, elle nous avait envoyé à tous les anciens un texto pour nous prévenir que quelque chose allait sortir et qu'au moment venu, nous devions être là pour la soutenir. C'est ce que je fais aujourd'hui."

Et Philippe Candeloro de conclure en incitant toutes les victimes de violences à prendre la parole : "Ouvrez votre bouche et allez porter plainte illico ! Et je ne parle pas que d'agressions sexuelles, il y a aussi à prendre en compte les violences psychologiques que ces jeunes subissent parfois. Il faut que tout soit dit !"

Vos réactions doivent respecter nos CGU.