Pensées suicidaires, sexe du bébé... 3 révélations de Meghan et Harry à retenir

Pensées suicidaires, sexe du bébé... 3 révélations de Meghan et Harry à retenir
Le Prince Harry et Meghan Markle posent à Kensington palace après l'annonce de leur mariage au printemps 2018 à Londres, le 27 novembre 2017.

Dimanche 7 mars 2021 au soir, sur CBS, le prince Harry et Meghan Markle ont accordé une longue interview à Oprah Winfrey. Un entretien qui s'annonçait explosif étant donné les relations entre le couple et le reste de la famille royale britannique. Voici 3 choses à en retenir.

"It's a girl !"

Le 14 février dernier, le prince Harry et Meghan Markle annonçaient attendre un deuxième enfant. Sur CBS, ils ont révélé son sexe : c'est une fille ! "Avoir un enfant en soi, c'est déjà extraordinaire, mais un garçon et une fille... Qu'est ce qu'on pourrait demander de plus", s'est enthousiasmé celui qui est déjà père d'un petit Archie.

Pensées suicidaires et racisme

Dans un registre bien moins joyeux, Meghan Markle a indiqué qu'elle avait eu des pensées suicidaires lorsqu'elle vivait au sein de la famille royale. "Je ne voulais tout simplement plus être en vie. Et c'était des pensées constantes, terrifiantes, réelles et très claires", a-t-elle rapporté, précisant qu'on lui avait refusé une prise en charge médicale car cela n'aurait pas été "bon pour l'institution". Elle a aussi évoqué le racisme de certains membres de la famille royale, qui s'inquiétaient, lorsqu'elle était enceinte d'Archie, de savoir "à quel point la peau du bébé serait foncée".

Des relations tendues avec le prince Charles

Ce n'est pas une surprise : la décision du couple de quitter ses fonctions royales a jeté un froid dans la famille. Face à Oprah Winfrey, le prince Harry a fait savoir que son père, le prince Charles, ne répondait plus à ses appels. "C'est vraiment triste que ce soit arrivé à ce point, mais je devais faire quelque chose pour ma propre santé mentale, pour ma femme, parce que je voyais trop bien vers quoi on se dirigeait", a-t-il regretté.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.