Patrick Sébastien sur la touche par les chaînes TV : "Je suis en roue libre"

Patrick Sébastien sur la touche par les chaînes TV : "Je suis en roue libre"
Patrick Sébastien au 30ème édition du Téléthon 2016 (AFMTéléthon) à l'hippodrome de Longchamp à Paris, le 3 décembre 2016.

L'électron libre Patrick Sébastien revient dans les colonnes de Midi Libre sur l'après-télévision qu'il vit actuellement. Il parle de son livre, son album, sa pièce, ses galas, mais surtout de la manière dont il a été éjecté des grilles.

Patrick Sébastien s'est confié à Midi Libre pour un entretien exclusif paru le 16 août 2020. Il développe sur sa vie après les médias, et le mépris dont il a été victime. Il repense au fait que France Télévisions le boude à présent alors qu'il était encore parmi les plus performants dans les audiences.

"Ma fierté, c'est qu'ils n'ont pas réussi à me changer"

Il se livre sur son 19e album sorti en juin 2020 intitulé "On dégoupille". Patrick Sébastien parle aussi de son départ du paysage audiovisuel français il y a plus d'un an. Étonné, il admet dans les colonnes du quotidien occitan que "c'est étrange". L'auteur-interprète de Les Sardines affirme sur son départ anticipé : "Je pars avec 3 millions de téléspectateurs et, depuis un an et demi, je n'ai de proposition de personne. Mais ça ne me gêne pas, je suis libre, en roue libre". L'auteur, producteur, acteur, humoriste (les casquettes ne lui manquent pas...) affirme qu'il n'a eu encore aucune demande pour réintégrer la grille des programmes à la rentrée. S'il rappelait en juin dernier qu'un retour à la télé en tant qu'animateur ne l'intéressait pas, il semble ne pas dire non à des apparitions comme il l'a fait sur Camping Paradis (diffusé en septembre), ou en février sur le plateau de son ami Jean-Luc Reichmann dans Les 12 Coups de midi.

À 66 ans, il fait mention d'un projet d'ici 2021 : "On va faire une tournée '30 ans de fiesta'. Ce sera la dernière, mais elle va durer (...) jusqu'à ce que je ne puisse plus sauter en l'air avec Les Sardines..." Pas peu fier, il dit que "(sa) fierté, c'est qu'ils n'ont pas réussi à (le) changer. Mais quand ils l'ont viré, il s'est retrouvé comme quand on le traitait de bâtard à 8 ans. Comme ce 14 juillet où des mecs m'ont mis des marrons dans la gueule en me disant 'va te plaindre à ton père, tu n'en as pas'. Là, ils m'ont fait pareil".

Patrick Sébastien est connu pour être grand de coeur, généreux et ouvert d'esprit, contrairement à ceux qui trouvaient qu'il "ne faisait pas partie de leur monde et, au-delà de lui, ils n'aimaient pas non plus (son) public." Il ne manque pas de rappeler une leçon de vie donnée par sa mère, et de philosopher : "Ma mère m'avait expliqué la différence entre vengeance et revanche. La vengeance, c'est faire du mal à celui qui t'en a fait. (...) Ça ne m'intéresse pas. La revanche, c'est se servir du mal qu'on t'a fait pour te faire du bien. C'est ce que je suis en train de faire."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.