Patrick Sébastien s'en prend à Nagui et France 2 : "Ce sont des psychopathes !"

Patrick Sébastien s'en prend à Nagui et France 2 : "Ce sont des psychopathes !"
Portrait de Patrick Sébastien réalisé à Paris, le 26 septembre 2018.

Le torchon continue de brûler entre l'ex-animateur du Plus grand cabaret du monde et France 2 : lundi 17 février 2020, sur les ondes de France Bleu Gascogne, Patrick Sébastien a critiqué les projets de la chaîne et de son animateur phare, Nagui.

En 2019, Patrick Sébastien se faisait évincer de France Télévisions après deux décennies de bons et loyaux services. Une décision que l'animateur n'a toujours pas avalée et qui l'a poussé, d'après les informations du Parisien, à entreprendre des poursuites judiciaires, réclamant pas moins de 5 millions d'euros de dommages et intérêts au groupe télévisuel chapeauté par Delphine Ernotte depuis 2015.

Intervilles ? "Un truc pour faire du fric"

Au micro de la radio France Bleu Gascogne, celui qui se lancera en novembre prochain dans une tournée des Zéniths de France avec Le Plus grand cabaret du monde s'est exprimé sur l'un des futurs programmes que proposera France Télévisions aux téléspectateurs : Intervilles. "C'est un truc pour faire du fric, c'est tout", a-t-il lancé, abordant le retour de cette émission passée par l'ORTF, TF1, France 2 ou plus récemment Gulli. Une nouvelle édition produite par Nagui, qui ne trouve pas grâce aux yeux de Patrick Sébastien. "Nagui, France 2 lui appartient !", a-t-il déclaré.

Et d'ajouter, quand à la décision de modifier le programme - notamment en ne faisant plus intervenir d'animaux : "Moi, je suis dans la vraie vie... Ils ont décidé de ne pas mettre de vachettes, qu'est-ce que tu veux qu'j'te dise ? Ces gens sont malades, ce sont des psychopathes." Surtout, Patrick Sébastien estime que l'argent est le principal leitmotiv de France Télévisions et de son animateur vedette : "Ça va être fait à l'économie, pour que ça rapporte un maximum, comme tout ce que fait Nagui à la télé aujourd'hui. La télé c'est devenu ça aujourd'hui : il faut faire les choses pour qu'elles rapportent au producteur. Le côté artistique est mis de côté, faire des choses gratos pour la beauté du geste, c'est fini."

Les dernières informations concernant Intervilles viennent tout droit de la rédaction du Parisien. Selon les informations du journal, "quatre émissions, dont une finale (...), seront tournées dans le courant du mois d'avril aux abords du parc Disneyland Paris de Marne-la-Vallée en Seine-et-Marne". Ce n'est pas la première fois que le jeu télé s'y invite : c'était déjà le cas en 1997, à l'occasion de la finale animée par Jean-Pierre Foucault et le regretté Thierry Roland.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.