Patrick Sébastien : comment il a essayé d'aider sa mère à mourir

Patrick Sébastien : comment il a essayé d'aider sa mère à mourir
Portrait de Patrick Sébastien réalisé à Paris, le 14 septembre 2017.

Dans l'émission Dans le rétro diffusée sur France Bleu samedi 16 novembre 2019, l'animateur a révélé avec émotion avoir tenté tant bien que mal de respecter l'une des dernières volontés de sa mère, sur son lit de mort.

À l'occasion de la sortie, fin octobre 2019, d'un recueil d'entretiens baptisé "Sans Chaînes", Patrick Sébastien a accepté l'invitation de Déborah Grunwald sur les ondes de France Bleu, le 16 novembre dernier. L'animateur, évincé de France Télévision il y a quelques mois, est notamment revenu sur un triste souvenir : la disparition de "la femme de sa vie", sa mère. Un décès survenu en 2008 qui l'a profondément marqué. Et pour cause, il a "voulu l'aider à mourir".

"J'ai mis un oreiller sur sa figure"

Cette volonté d'abréger les souffrances de sa maman n'est pas banale. "Elle m'avait fait faire la promesse que si elle souffrait et qu'il n'y avait plus rien à faire je l'aiderais, a-t-il précisé. Et je me suis retrouvé dans une situation bizarre, on me l'a ramenée en me disant que le cerveau ne marchait plus, il n'y avait plus aucune chance qu'elle revienne, que c'était terminé. Je la voyais faire des convulsions, elle sautait partout."

Face à cette triste vision, Patrick Sébastien a souhaité agir. "À 4h du matin, j'ai dit, je vais l'aider. J'ai mis un oreiller sur sa figure. C'est terrible de mettre l'oreiller sur la figure de quelqu'un qui est la personne que vous aimez le plus au monde !", a-t-il assuré.

Cependant, la star du PAF n'a pu aller jusqu'au bout de son geste. "J'ai tenu 20 secondes", s'est souvenu l'animateur qui aujourd'hui se demande si son "plus grand regret", "est d'avoir fait le geste ou de ne pas l'avoir fait jusqu'au bout, c'est à dire de ne pas avoir tenu (sa) promesse." Sur le moment, la question ne s'est évidemment pas posée. "Elle est morte quelques heures plus tard avec l'aide de choses qui font que je suis pour qu'on abrège les souffrances", a conclu Patrick Sébastien.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.