Patrick Bruel sur ses histoires d'amour : "Parfois, j'ai été trop vite"

Patrick Bruel sur ses histoires d'amour : "Parfois, j'ai été trop vite"
Patrick Bruel à l'avant-première de "Holy Lands" à l'UGC Normandie à Paris, le 4 décembre 2018.

L'interprète de Place des grands hommes éprouve quelques regrets concernant d'anciennes relations amoureuses. C'est ce qu'il a confié au cours d'une longue interview accordée au magazine Gala et parue le 24 juillet 2019.

Pour Patrick Bruel, qui est actuellement en tournée dans toute la France, le sentiment amoureux est "indispensable". "J'ai besoin de vibrer, de surprendre, de rire, de partager et surtout d'être étonné", a indiqué le chanteur à Gala avant de préciser qu'il aimait aussi "être seul" : "Même quand j'étais célibataire, je n'ai jamais ressenti de solitude. Je n'ai jamais connu l'ennui. C'est un sentiment qui m'est étranger."

Des histoires terminées trop tôt

S'il ne s'est jamais ennuyé, Patrick Bruel a admis qu'il avait quelques regrets concernant certaines relations passées. "Parfois, j'ai été trop vite. Parfois, j'ai eu du mal à tenir en place. J'aurais pu, peut-être, quelques fois, laisser plus de chances à une histoire", a-t-il révélé.

En couple pendant 6 ans avec Amanda Sthers, la mère de ses deux enfants (Oscar, 16 ans et Léon, 14 ans), l'artiste a partagé pendant 4 ans la vie du mannequin Céline Bosquet, puis pendant 4 ans celle de Caroline Nielsen. "Les femmes de ma vie n'ont pas de point commun, mais sont complémentaires... comme si elles pouvaient ensemble incarner la femme idéale", a-t-il précisé à leur propos.

En tout cas, le chanteur ne compte pas se voiler la face en attribuant ses échecs amoureux à sa célébrité. "Ce sont des excuses, estime-t-il. La notoriété rend juste plus complexe une relation."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.