Orlando indigné par les témoignages d'inceste : "Pourquoi attendre autant !"

Orlando indigné par les témoignages d'inceste : "Pourquoi attendre autant !"
Le producteur Orlando (de son vrai nom Bruno Gigliotti) lors de la soirée de gala "Vaincre le cancer" dans les salons de l'Union Interalliée à Paris, le 11 septembre 2018.

Connu pour son franc-parler, Orlando, le frère de l'iconique Dalida, a de nouveau frappé. Invité dans l'émission L'instant de Luxe, sur Non Stop People, le producteur n'a pas mâché ses mots concernant les récents et multiples témoignages d'incestes et de viols qui fleurissent actuellement dans le paysage audiovisuel français.

Depuis l'affaire Camille Kouchner, les langues se délient. Si Richard Berry subit les foudres de sa fille Coline, Patrick Poivre-D'Arvor, Gérard Depardieu, Gérard Louvin, Daniel Moyne et d'autres se voient accusés d'agressions sexuelles. Interrogé sur ce sujet sensible, Orlando a livré sa façon de penser de manière assez directe. "C'est très bien que les langues se délient, comme on dit, sauf si c'est dans un but commercial, moi je préfère que les gens s'expriment sans avoir des arrières-pensées par la suite", martèle-t-il face à Jordan De Luxe.

"Il faut dénoncer en temps et en heure !"

Même si Orlando condamne totalement ces actes criminels, il admet que quelque chose le chiffonne. "La seule chose c'est... Pourquoi pas avant ! Pourquoi attendre tant d'années ! Quand ça arrive, il faut le dire. C'est criminel donc il faut le dénoncer. Mais en temps et en heure ! Il y a un livre qui est sorti alors toutes les langues se délient ! Après tant d'années... mais pourquoi ?", s'exprime-t-il avec incompréhension. Pourtant, le frère de Dalida n'est pas dupe et a totalement conscience qu'il est très difficile de s'exprimer lorsque l'on est la victime d'un acte aussi grave. "Enfin... vous me direz aussi que ce n'est pas facile quand ça arrive. Mais pour ne pas porter ce poids en soi, car ce n'est pas une petite chose, un jour ou l'autre il faut que ça sorte. Mais il faut le sortir sans se couvrir derrière les autres ! Il faut avoir le courage tout de suite de le faire et je m'arrêterais là !", conclut-il catégoriquement.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.