Olivier Minne harcelé à l'école : "J'étais différent des autres garçons "

Olivier Minne harcelé à l'école : "J'étais différent des autres garçons "
Olivier Minne au photocall de la rentrée TV des chaînes Canal J, Gulli et Tiji, au restaurant La Gare à Paris, le 30 juin 2016.

Lors d'une longue interview donnée à Closer et parue le 11 janvier 2019, l'animateur a évoqué sa carrière professionnelle et sa situation amoureuse mais aussi son enfance, durant laquelle il a été victime de harcèlement.

C'est à l'occasion de la promotion de son livre "Speakerine, une histoire de femmes à la télévision" (éditions du Rocher) qu'Olivier Minne a accepté de se remémorer sa scolarité compliquée. "Les moqueries n'ont pas été une constante. Mais à différentes périodes, j'ai été la tête de turc, car j'étais différent des autres garçons", a-t-il révélé.

"Je ne suis pas un type très rigolo"

Si le présentateur de Fort Boyard, qui a grandi en Belgique, était moqué par ses camarades, c'était parce qu'"au lieu de jouer au foot ou aux billes à la récré, (il) aimai(t) faire de la corde à sauter ou de l'élastique avec les filles". "Je trouvais ça beaucoup plus rigolo", confie-t-il. Par ailleurs, Olivier Minne était de son propre aveu "un garçon un peu particulier". Il poursuit : "Je ne parlais pas beaucoup, j'étais très taciturne. Je le suis resté, moi qui exerce pourtant un métier de bavardage. Je ne suis pas un type très rigolo, sous des dehors de youp la boum !"

De plus, lorsqu'il était petit, l'animateur avait un hobby un peu... particulier : "Enfant, j'observais beaucoup et les oiseaux me fascinaient. Reconstituer leurs corps os par os me prenait un temps incroyable, mais j'adorais ça." Une activité qui, selon lui, "n'est pas pire que les enfants d'aujourd'hui, qui passent leur vie sur leur tablette !".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.