Nicolas Sarkozy sur son divorce d'avec Cécilia Attias : "J'étais soulagé"

Nicolas Sarkozy sur son divorce d'avec Cécilia Attias : "J'étais soulagé"
Nicolas Sarkozy et Cécilia Attias à Hohen Luchow, le 6 juin 2007.

Dans "Passions", la nouvelle autobiographie qu'il publie aux éditions de L'Observatoire, l'ancien chef d'État revient notamment sur un épisode marquant de sa vie privée : son divorce d'avec Cécilia Attias.

Avant d'épouser Carla Bruni en 2008, Nicolas Sarkozy a été marié à Marie-Dominique Culioli, entre 1982 et 1996, puis avec Cécilia Attias entre 1996 et 2007. Ce dernier divorce a été très médiatisé puisqu'il a été prononcé quelques mois seulement après l'arrivée de l'homme politique à l'Élysée. Un Président qui met fin à son mariage pendant son mandat : une première dans l'histoire de la Ve République !

"Je n'avais rien anticipé"

Dans "Passions", sorti jeudi 27 juin 2019 et tiré à 200 000 exemplaires, Nicolas Sarkozy revient sur cette rupture d'avec la mère de son dernier fils, Louis. "Rétrospectivement, je comprends combien mon divorce, à peine élu, a pu déstabiliser les Français. Sans parler des dix jours de l'été 2007 passés aux États-Unis à essayer, contre l'évidence, de sauver mon couple", écrit-il avant d'ajouter : "C'est peu dire qu'à l'époque l'attitude de Cécilia me stupéfia. Je n'avais rien anticipé. Je n'y avais rien compris. Je subissais sans pouvoir contrôler une situation, qui, chaque jour, devenait plus incompréhensible."

Si l'ex-Président a dû se rendre à l'évidence et finir par jeter l'éponge, il a finalement été soulagé par ce divorce. "Alors que je m'étais tant battu pour sauver ma famille, le lendemain du divorce, je me réveillais au Portugal où je me trouvais pour un sommet européen avec un poids immense en moins. J'étais soulagé. C'était fait. Je l'avais craint, j'avais tort", conclut-il.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.