Nicolas Sarkozy : pourquoi il en veut à François Fillon et Alain Juppé

Nicolas Sarkozy : pourquoi il en veut à François Fillon et Alain Juppé
Nicolas Sarkozy arrive aux obsèques de S.A.R. le Grand-Duc Jean de Luxembourg en la cathédrale Notre-Dame à Luxembourg, le 4 mai 2019.

Dans les pages du Journal du Dimanche paru le 21 juillet 2019, comme dans son dernier livre intitulé "Passions" sorti le mois dernier, l'ancien chef de l'État confie que ses deux anciens partenaires politiques au sein de la droite l'ont complètement oublié lors de la mort de sa mère, Andrée.

En décembre 2017, Nicolas Sarkozy devait faire face au décès de sa mère, Andrée Mallah dite Dadu, alors âgée de 93 ans. Lors des obsèques, il a pu compter sur le soutien de sa famille, dont son frère Olivier, ses enfants et son épouse Carla Bruni, mais aussi de plusieurs personnalités politiques comme Brice Hortefeux, Isabelle et Patrick Balkany ou Rachida Dati.

Touché par l'attention d'Emmanuel Macron

François Fillon et Alain Juppé, qui ont tous les deux affrontés Nicolas Sarkozy lors de la primaire de 2017, n'étaient en revanche pas présents à l'église Saint Jean-Baptiste de Neuilly-sur-Seine pour dire adieu à Andrée. Mais ce n'est pas tout, ils n'ont eu aucune attention vis-à-vis de l'ancien chef des Républicains. "Ils ne m'ont pas écrit un mot", déplore ainsi ce dernier dans son livre et dans le JDD, prouvant que 2 ans après la mort de sa mère, il n'a toujours pas oublié leur silence.

En revanche, dans "Passions", Nicolas Sarkozy se souvient de l'attention que lui a réservé Emmanuel Macron lors de cette épreuve. L'actuel chef de l'État avait en effet dépêché deux motards pour escorter le cercueil d'Andrée Mallah depuis le funérarium jusqu'à l'église de Neuilly. Un geste qui l'a "touché", écrit-il.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.