Nadine Trintignant s'explique après avoir défendu Roman Polanski

Nadine Trintignant s'explique après avoir défendu Roman Polanski
Nadine Trintignant à la première du film "Aimer, boire et chanter" en hommage à Alain Resnais au cinéma UGC Normandie à Paris, le 10 mars 2014.

Après avoir publiquement défendu Roman Polanski, accusé de viol, Nadine Trintignant a réagi à la polémique qui a suivi, se disant "profondément blessée".

Nadine Trintignant est au coeur d'une vive polémique à la suite de son passage sur BFMTV, mercredi 13 novembre 2019. Et pour cause, la réalisatrice de 85 ans avait apporté son soutien à Roman Polanski, récemment accusé de viol par une nouvelle victime présumée, la photographe Valentine Monnier. "Je suis là pour défendre Roman Polanski ! Sa femme est d'une grande beauté, il n'a pas besoin d'aller chercher ailleurs", avait déclaré la mère de Marie Trintignant, avant d'expliquer qu'elle avait "plutôt tendance à le croire lui qu'une femme qui a mis 44 ans à réfléchir pour le dénoncer".

Une mauvaise interprétation de son discours

Face aux nombreuses critiques dont elle fait l'objet depuis cette interview, l'ex-femme de Jean-Louis Trintignant a donc tenu à se défendre via un communiqué, relayé sur Twitter par Jean-François Guyot, journaliste à l'AFP, ce lundi 18 novembre.

"Nadine Trintignant, profondément blessée par l'interprétation des propos qu'elle a tenus à l'occasion de la sortie du film de Roman Polanski, tient à réaffirmer qu'elle reste, comme elle l'a toujours été, aux côtés de celles qui, courageusement, aujourd'hui comme hier, luttent contre les violences faites aux femmes", peut-on lire.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.