Mylène Demongeot revient sur son cancer : "Je me suis détestée physiquement"

Mylène Demongeot revient sur son cancer : "Je me suis détestée physiquement"
Mylène Demongeot lors de la 96e édition de la foire de Chatou, le 11 mars 2018.

Dans un entretien accordé au magazine France Dimanche, en kiosque le 7 février 2020, l'actrice est revenue sur les conséquences du traitement qu'elle a suivi pour soigner son cancer, dont elle est aujourd'hui guérie.

Le 28 janvier, Mylène Demongeot révélait qu'elle avait passé une bonne partie de l'année 2019 à lutter contre un cancer. "Aujourd'hui, je tiens à vous faire part de ma complète guérison ! Love you all", avait-elle écrit sur Facebook, en légende d'une photo d'elle avec les cheveux courts.

"Je l'ai très mal vécue"

Si l'actrice de "Fantômas " et de "Camping" n'avait pas souhaité dévoiler sa maladie, elle a accepté d'en parler à France Dimanche maintenant qu'elle en est guérie. Elle est alors revenue sur les effets secondaires de la chimiothérapie, notamment sur la perte de ses cheveux. "C'était affreux. Je l'ai très mal vécue. Après les premières séances de chimio, ils ont commencé à tomber par poignées, si vous aviez vu ça, c'était abominable", a-t-elle révélé.

Face à ce constat, Mylène Demongeot a décidé de se raser la tête : "Au départ, je trouvais ça rigolo, mais ensuite, quand ça a commencé à repousser en petits poils tous fins et biscornus, c'était une autre histoire... Je me suis détestée physiquement."

Ne parvenant pas à s'accepter, l'actrice s'est achetée "toute une collection" de perruques ("des blondes, des rouges, des roses"...). Quant à ses vrais cheveux ? "J'espérais qu'ils repoussent tout blanc, comme ceux de Françoise Hardy. Mais non, pas les miens malheureusement, ils sont plutôt argent, ce qui n'est finalement pas si mal", a-t-elle concédé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.