Mylène Demongeot rescapée du coronavirus : "J'étais comme un légume"

Mylène Demongeot rescapée du coronavirus : "J'étais comme un légume"
Mylène Demongeot lors de la 96e édition de la foire de Chatou, le 11 mars 2018.

Le moins que l'on puisse dire, c'est que la vie de Mylène Demongeot est loin d'être un long fleuve tranquille. Après s'être battue contre un cancer en 2019, la comédienne est tombée gravement malade, fin mars 2020, après avoir été infectée par le coronavirus. Une nouvelle épreuve qu'elle a racontée à Ouest-France ce 19 avril.

Lorsqu'elle a été envoyée à l'hôpital de Laval, en Mayenne, en raison de fièvre et d'une extrême fatigue, "les médecins se sont montrés assez pessimistes", a rapporté Mylène Demongeot à Ouest-France. Il faut dire que l'actrice est âgée de 84 ans, a des problèmes de thyroïde et vient à peine de se remettre d'un cancer du péritoine. "Vu son âge et son état, on ne va pas l'intuber ni la mettre en réanimation, elle ne supporterait pas", ont-ils dit.

"J'étais quelque part entre la vie et la mort"

"En fait, ils ne me voyaient pas passer la semaine", a poursuivi la comédienne vue de "Camping". "Je ne me rendais compte de rien tellement j'étais épuisée mais j'étais quelque part entre la vie et la mort (...) Je me suis retrouvée comme un bébé incapable de rien faire", a-t-elle ajouté avant de remercier les "quatre femmes" qui se sont occupées d'elle jour et nuit.

Combative, la comédienne a toujours gardé espoir : "Je me suis toujours dit que j'allais m'en sortir, que mon heure n'était pas encore venue. Pourtant, j'ai passé trois semaines à l'hôpital. J'étais comme un légume, ce qui est assez humiliant." De retour chez elle depuis quelques jours, elle conclut : "Depuis un an, j'ai tout eu. J'en ai pris plein la gueule. Mais je suis guérie. Alors vive la vie ! Je n'attends qu'une seule chose, c'est qu'on sorte de cette période merdique."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.